Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives



Accueil > Aix Marseille > Politique > Département des Bouches-du-Rhône : Martine Vassal entend sauver les 300 (...)

< >

Département des Bouches-du-Rhône : Martine Vassal entend sauver les 300 contrats aidés des collèges

vendredi 13 octobre 2017

Martine Vassal, présidente LR du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, a choisi le collège Izzo, implanté dans le secteur Euroméditerranée à Marseille pour donner publiquement sa position sur les contrats aidés. Après avoir accueilli le Recteur de l’Académie d’Aix-Marseille, Bernard Beignier la présidente a visité l’établissement aux côtés de la principale, Evelyne Grazi, accompagnée de Valérie Guarino, vice-présidente en charge des collèges et de Lisette Narducci, maire du secteur.

JPEG - 97.3 ko
Martine Vassal au collège Izzo entourée de Valérie Guarino, Bernard Beignier et Evelyne Grazi (Photo Mireille Bianciotto)
JPEG - 109.2 ko
Portraits de Jean-Claude Izzo au sein du collège (Photo Mireille Bianciotto)

A l’issue de sa visite, Martine Vassal a rappelé que pour les années 2017-2027, le Département engage un plan de 2,5 milliards d’euros, baptisé "Plan Charlemagne" en direction des collèges. Met en exergue les 3 lignes de ce plan : la rénovation du bâti, le tout numérique -avec notamment une mise à disposition de tablettes pour les élèves de 5e, d’ici la fin 2017- et le bien vivre ensemble. Pour cette dernière, elle a salué les actions éducatives organisées dans cet établissement implanté dans un quartier sensible, considérant même que tous les quartiers étaient "sensibles" en milieu urbain. « Des problèmes de racket, de stigmatisation et de prosélytisme peuvent se poser partout », avance-t-elle. Elle indique avoir invité, Bernard Ravet, ancien principal d’Izzo qui vient de sortir un livre de témoignage sur ce collège « Principal de collège ou imam de la République » mais, constate la présidente, il n’est pas venu « pour assumer ses paroles » pas plus que le député de la circonscription, Jean-Luc Mélenchon qu’elle a aussi invité.

Dans ce collège, Martine Vassal a réussi, avec l’aide du Préfet Stéphane Bouillon, à maintenir 3 contrats aidés d’ici la fin de l’année mais elle pense aux 300 autres. Elle est partagée sur ces contrats « un peu trop précaires » mais qui permettent « la sortie de la spirale du chômage ». Elle annonce alors s’engager en direction des 300 personnes, Agents techniques des collèges (ATC) ou Auxiliaires de vie scolaire (AVS) pour les enfants en situation de handicap, présents dans les collèges. Pour les contrats aidés des associations travaillant avec les collèges, elle ne prend pas le relais : « Je ne peux pas tout », justifie-t-elle. Regrette que l’État, « sans concertation, sans avertissement nous dit qu’il va moins financer les contrats aidés » et compte sur le Congrès des départements de France qui se tiendra à Marseille du 18 au 20 octobre prochain pour interpeller, sur ce sujet, le 1er ministre Édouard Philippe qui a annoncé sa venue. Pour Martine Vassal, pas d’économie possible « au détriment de nos populations et de nos territoires »... Entretien

Martine Vassal revient sur le rôle des Départements « chef de file des solidarités » et s’interroge sur une éventuelle disparition :« Qui va nous remplacer ? »...

Amina Abelque est parent d’élèves et apporte son témoignage à la fois sur le collège par rapport au livre de Bernard Ravet et le rôle des contrats aidés mais surtout parle d’un nombre suffisant de personnels « sous ce statut ou mieux sous celui d’un CDI ».

Reportage Mireille BIANCIOTTO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.