Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Art de vivre > Vins et Gastronomie > Dimanche 3 décembre, Bandol voit rouge pour fêter le millésime (...)

< >

Dimanche 3 décembre, Bandol voit rouge pour fêter le millésime 2017

lundi 27 novembre 2017

JPEG - 154.5 ko
L’appellation Bandol fête son millésime (Photo archive Philippe Maillé)

Comme tous les ans, l’appellation de Bandol fête son millésime au cours du premier week-end de décembre. Dimanche prochain, 3 décembre, sur le port de la station balnéaire varoise, les vignerons mettront en perce les barriques du nouveau vin pour en faire déguster la qualité aux milliers de visiteurs fidèles de ce rendez-vous. 63 caves, 1 554 hectares pour 52 400 hectolitres (en 2016) tels sont les chiffres clé d’une appellation dont le nom rayonne un peu partout dans le monde. Une appellation connue et reconnue par les aficionados de vins exceptionnels qui savent sortir des chemins battus et rebattus d’autres appellations hexagonales pour venir chercher ici des vins d’exception ; notamment les rouges, qui, dégustés à l’aveugle, font mieux que rivaliser avec d’autres production prestigieuses. Une bonne réputation aux causes multiples. Nous en retiendrons trois : le savoir-faire des hommes et des femmes qui font naître le vin, un cahier des charges draconien imposant, par exemple, que la vigne en soit à sa huitième feuille afin de pouvoir produire un rouge AOP Bandol ou, encore, 18 mois d’élevage en foudre, et un cépage, le Mourvèdre, qui trouve ici entre ciel et grande bleue un terrain où s’exprime pleinement son potentiel. Les rouges lui doivent leur aptitude à la garde longue, voire très longue et les rosés leur puissance et leur capacité a bien évoluer dans le temps. Ici, même si ces dernières années n’ont pas échappé au tsunami rosé, le rouge résiste encore. En 2016 on en a produit 10 695 hectolitres contre 39 606 de rosé. Une chose est certaine, sans rouge, Bandol perdrait son âme… Et le blanc, me direz-vous ? C’est un bijou, vous dirais-je ! Confidentiel, 2099 hectolitres produits en 2016, mais d’une finesse et d’un élégance somptueuses. Oui, vraiment, ces terres bandolaises sont d’excellence.
Michel EGEA
Pratique. La fête se déroule dimanche 3 décembre sur le quai d’honneur de 10 heures à 16 h 30. Diverses animations sont programmées. Programme et réservations sur fetedumillesime.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.