Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives



Accueil > Culture > Musique / Opéra > Dôme de Marseille : Riche programmation pour cette fin d’année

< >

Dôme de Marseille : Riche programmation pour cette fin d’année

lundi 1er décembre 2014

Le Dôme de Marseille offre une programmation tout aussi riche qu’éclectique, en cette fin d’année, avec de l’humour, Florence Foresti, des musiques du monde au son de « Magic System », et « The Bar a Buena Vista », sans oublier... Noah et Calogero. Que du bon.

Les mercredi 3 et jeudi 4 décembre à 20 heures c’est Florence Foresti qui occupe la scène.


Celle qui a réussi à clouer le bec à tous les sceptiques du potentiel comique des humoristes féminines est de retour avec un nouveau spectacle nommé "Madame Foresti". Une chose est sûre : Elle n’est pas prête de décevoir ses fans. Fidèle à elle-même, elle continue de se dévaloriser gentiment et avec brio, histoire que son public l’aime encore plus. A 40 ans, Florence Foresti se livre apparemment dans un spectacle dénué de honte. En effet, « comme tous les quadras, elle aspire au bien-être. Donc elle ne fume plus, elle ne boit plus, s’est mise au yoga. Bref, elle est au bord du gouffre, c’est-à-dire là où est le reste du monde ».
Prix des places de 35 à 59 euros.

Magic System, le 6 décembre à 20h30


Trois ans se sont écoulés depuis Touté Kalé, le précédent album de Magic System, le disque de tous les triomphes pour le quatuor d’Abidjan. Porté par ses tubes « Chérie Coco », « La Danse des Magiciens » ou « Ambiance à l’Africaine », Touté Kalé a été certifié platine en France et le groupe a enchaîné les concerts dans le monde ainsi que de multiples missions humanitaires. Dans le même temps Magic System s’attaquait à « Africainement Vôtre », son septième album studio, avec toujours la même passion et le même entrain. Il s’agit surtout d’une déclaration d’amour à
l’Afrique en même temps qu’une invitation permanente au voyage, à l’ouverture et au partage. Il n’y pas de formule, pas de trucage : la magie d’A’Salfo, Manadja, Tino et Goudé vient du coeur.
Prix des places de 29 à 34 euros

The Bar at Buena Vista, le 9 décembre à 20h30


Le mardi 9 Décembre, c’est un nouveau départ que propose le Dôme, et quel voyage ? Celui qui conduit vers The Bar at Buena Vista. A consommer sans modération. Ambiance boisée et cuivrée. Vous entrez dans un bar de La Havane, l’un de ces endroits légendaires des Social clubs qui ont vu passer les Compay Segundo ou autre Ibrahim Ferrer. Accoudé au comptoir, on croirait apercevoir le fantôme d’Hemingway se servant un autre Daiquiri. La musique et la danse prennent corps avec les dix-sept artistes au sommet de leur histoire pour revisiter les grandes heures du Buena Vista en direct. Dans l’odeur du vieux bois patiné et d’un rhum hors d’âge, une figure fend les volutes d’un cigare. Voici le sourire buriné de Reynaldo Creagh, 96 ans, qui entonne « Guantanamera ». Le public est projeté plus de cinquante ans en arrière dans le mythe cubain, quand les Campesinos tissaient leurs histoires, en improvisant sur de la musique latina. L’énergie est toujours là, bluffante. Si bien qu’au Bar at Buena Vista, vous avez l’impression d’être les ultimes témoins d’une histoire universelle sur le fil d’une nostalgie encore pleine de vie, comme Reynaldo Creagh, dernière sentinelle d’un phare qui, plus un demi-siècle après, continue à éclairer le monde.
Prix des places de 39 à 64 euros.

Yannick Noah, le samedi 13 décembre à 20 heures


Deux ans après l’immense succès de sa précédente tournée, Yannick Noah signe son grand retour sur scène. Entre temps, le chanteur a sorti son nouvel album « Combats ordinaires ». Pour l’occasion il a collaboré avec de jeunes artistes et, excusé du peu, Jean-Louis Aubert et Grand Corps Malade. Sur chaque billet vendu, 1 euro sera reversé par la production, à l’association des Enfants de la Terre.
« Prix des places 30,50 à 62 euros »

Samedi 20 Décembre - Calogero à 20 heures


Chez les Maurici, on a le sens de la famille et le petit Calogero le sait bien. Ce jeune sicilo-grenoblois apprend à jouer de l’orgue dés l’âge de six ans et sa voix en est toute tracée. Il compose également des musiques pour d’autres interprètes. Aujourd’hui, Calogero assume plus son côté pop et rock. Son dernier opus « Les feux d’artifice » est double disque de platine. Parmi les titres, le bouleversant « Plus jamais ça » dans lequel l’artiste rend hommage à Kevin et Sofiane, originaires comme lui d’Echirolles, dans la banlieue de Grenoble, tous deux victimes d’un lynchage en 2012. Un titre pour s’émouvoir, mais, surtout, réfléchir, pour que, plus jamais ça.
Prix des places de 33,50 à 62 euros.

Le Dôme : 48 Avenue Saint-Just - 13004 Marseille.
Tél : 04 91 12 21 21

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.