Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Justice > Écoles de Marseille : première manche gagnée par le collectif Marseille contre (...)

< >

Écoles de Marseille : première manche gagnée par le collectif Marseille contre le PPP

mardi 29 janvier 2019

Soulagement, ce 29 janvier, devant le tribunal administratif de Marseille, pour les opposants au « Plan école avenir », projet de construction ou reconstruction de 34 écoles d’un coût d’un milliard d’euros monté en Partenariat public-privé (PPP), lancé par Jean-Claude Gaudin, maire LR de Marseille. Le rapporteur public du tribunal administratif se prononce pour l’annulation de la délibération votée par le conseil municipal en octobre 2017. L’affaire est mise en délibéré au 12 février prochain.

JPEG - 202.7 ko
(Photo Robert Poulain)

Ce dossier a été voté le 16 octobre 2017 par le Conseil municipal de Marseille malgré une très vive opposition du PS et du PCF. Et un collectif se mettait en place, saisissait le tribunal administratif pour demander l’abandon de ce PPP.
Me Frédéric Thiriez, Avocat au Conseil d’État et à la Cour de Cassation reste prudent et attend le jugement, le 12 février prochain. Et de s’en prendre vivement à la mairie de Marseille : « L’urgence qu’ils évoquent n’est jamais que la mauvaise excuse du retard. C’est vingt ans d’inaction que les Marseillais paient aujourd’hui ». Et de considérer que ce montage n’a été réalisé que : « pour le seul profit des majors du bâtiment que nous connaissons tous ».

Me Nicolas Charrel, avocat de la mairie de Marseille, dénonce un procès politique et plaide la vitesse d’exécution du PPP

Pour lui, le PPP « ne va pas plus vite sur un dossier mais pour 34 écoles oui... »

Maxime Repaux, architecte membre du Syndicat des architectes du Bouches-du-Rhône attend la décision du Tribunal mais voit dans la demande d’annulation du rapporteur public, une preuve de la légitimité de leur recours, défend le contre-projet en maîtrise d’ouvrage publique, sa souplesse, les économies qu’il représente.

Enfin, Jean-Marc Coppola et Benoît Payan, élus à la ville de Marseille, respectivement pour le PCF et le PS ont lancé une pétition qui a dépassé les 10 000 signatures, ce qui permet le dépôt d’une délibération citoyenne au conseil municipal.
Propos recueillis par Mireille BIANCIOTTO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.