Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Economie > Economie- Port de Marseille-Fos : Les marchandises diverses conservent leur (...)

< >

Economie- Port de Marseille-Fos : Les marchandises diverses conservent leur avance au terme du 1er semestre

lundi 25 juillet 2016

JPEG - 200.2 ko
(Photo GPMM)

Le premier semestre 2016 s’achève avec des marchandises diverses dans le vert (+1%) et un fort rattrapage des passagers (+0% contre -13% à fin mars). Pénalisés par les grèves nationales contre la loi travail, les vracs liquides sont en retrait de 3% tandis que les vracs solides reculent de 10% subissant ce semestre la reconversion de la centrale de Gardanne et la crise européenne de l’acier.
Au global, le trafic du Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) s’élève à 39.13 millions de tonnes, soit un retrait de 3% comparé aux six premiers mois de 2015, au terme des mois de mai et juin impactés négativement par la conjoncture sociale perturbée, notamment au pétrole.
A fin juin, les marchandises diverses conservent une avance de 1%, tirées vers le haut par l’activité des bassins de Fos (+2%) où le trafic conteneurisé continue de progresser (+3% en EVP). Sur les bassins de Marseille, les échanges de marchandises diverses sont à l’équilibre avec une activité roro bien orientée avec 6% de croissance. Le conventionnel, fortement lié à l’activité sidérurgique, reste en retrait de 5%.
Le secteur des vracs liquides perd 700 KT à l’issue du 1er semestre (-3%). La filière des hydrocarbures, touchée par le mouvement de grève sur les terminaux pétroliers de Fos et Lavéra, fléchit de 2%. Le trafic GNL reste bien orienté avec une belle reprise de +31% soutenue par un rééquilibrage des flux vers l’Europe.
Les trafics de vracs chimiques et alimentaires, pénalisés par le grand arrêt réglementaire du pôle pétrochimique de Berre (mars - avril) et les actions de grève des terminaux dédiés aux vracs liquides, subissent une baisse de 16% après 6 mois d’exercice.
Le segment des vracs solides est en repli de 10% du fait d’une activité sidérurgique confrontée à des incidents techniques en mars, des retards sur la réception de matières premières au mois de mai, dans un contexte de crise de l’acier au niveau européen. Les autres vracs solides affichent un résultat également en baisse à fin juin (-14%). La centrale de Gardanne, alimentée en charbon depuis Fos, fonctionne au ralenti. Ayant fait le choix de la conversion d’une partie de la centrale vers la biomasse, Uniper a consacré ce 1er semestre à la fin des travaux avant la mise en production prévue à la mi-2016. Point encourageant, l’agro-alimentaire est à l’équilibre, grâce à des imports supplémentaires, notamment de blé sur les bassins de Marseille. Un retour à la normale est attendu pour le second semestre.
Le trafic de Passagers rattrape son retard de début d’année. Avec un calendrier plus concentré sur la période estivale, le marché de la croisière affiche à fin juin une hausse de 2% totalisant 14 000 croisiéristes de plus qu’en 2015 (+15% sur le seul mois de juin). Le secteur des lignes régulières réduit son retard à 3%, grâce notamment aux embarquants vers l’Algérie en hausse de 7% à fin juin alors que le secteur Corse se stabilise progressivement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.