Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Politique > Élections des présidents des 6 territoires de la métropole Aix-Marseille (...)

< >

Élections des présidents des 6 territoires de la métropole Aix-Marseille Provence : On fait du neuf avec du vieux...

mercredi 15 juillet 2020

JPEG - 40.4 ko
L’hémicycle de la métropole Aix-Marseille Provence et du Conseil de territoire Marseille-Provence (Photo archives Destimed/R.P.)

Les six conseils de territoire de la Métropole Aix-Marseille Provence ont élu leur président ce mercredi 15 juillet. Résultat on fait du neuf avec du vieux, est-ce à dire, rien de nouveau sous le soleil, la majorité des présidents de territoire ont conservé leur mandat, peut-être via nombre d’accords avec... la métropole. Ainsi, la maire d’Aix-en-Provence, Maryse Joissains-Masini (LR) a retrouvé ce matin son siège de présidente du conseil de territoire du Pays d’Aix. Nicolas Isnard, a été réélu à la tête du conseil de territoire du Pays Salonais, François Bernardini, ex PS, lui aussi reconduit à la présidence du conseil de territoire Istres Ouest-Provence. Gaby Charroux (PCF) a conservé le Pays de Martigues. Et, le Pays d’Aubagne et de l’Étoile, a élu Serge Perrotino, maire DVD de Cadolive. Et enfin, en ce qui concerne le conseil de territoire de Marseille Provence, c’est Roland Giberti le maire DVD de Gémenos qui a été élu président. Conseil qui regroupe, Marseille et 17 autres communes. Étaient en lice, Roland Giberti, maire de Gémenos et président de l’Entente pour l’intérêt des communes de la Métropole Aix-Marseille Provence, pour la majorité métropolitaine. Michèle Rubirola, Printemps Marseillais, maire de Marseille, a présenté pour sa part la candidature de Pierre Huguet et enfin Mireille Benedetti, candidate aux élections municipales à La Ciotat, soutenue par La République en marche. In fine, Marseille la rebelle semble être pour les communes du territoire une pestiférée. Une ville endettée, souffle-t-on dans les alcôves, seulement la 3e de la métropole expliquera Gaby Charroux. Pestiférée certes mais les habitants des autres communes ne viennent-ils pas y travailler, faire leurs courses ou encore se faire soigner, se baigner, etc., etc. Ville endettée mais pourquoi ? Bref Marseille en a vu d’autres...
Anna CHAIRMANN

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.