Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Economie > Environnement : quand le CJD Marseille se demande si la croisière nous mène (...)

< >

Environnement : quand le CJD Marseille se demande si la croisière nous mène en bateau

mardi 26 mai 2020


Confinement ou pas le Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprise (CJD) Marseille, qui affiche plus de 80 ans (81 ans en juin pour être plus précis), fait preuve de dynamisme. Le 1er juillet, Erwan Lamour fondateur dirigeant de la société Onera succèdera à Édouard Cailleau fondateur dirigeant de l’entreprise Coockpit, en tant que nouveau Président du mouvement marseillais qui se veut « la boîte à idées créative voire parfois poil à gratter » de l’univers patronal. Et, ce 28 mai, à partir de 19 heures, les jeunes dirigeants organisent la première Plénière 100% numérique de l’histoire du mouvement consacrée au match "Économie VS Écologie". Le confinement et le Covid ont-ils fait bouger les lignes sur ces sujets ? A l’occasion de cet événement en ligne, gratuit et ouvert à tous, les Marseillais pourront voter au début du débat et à la fin de la plénière sur un thème sensible lié à la Ville et son Port : « Les bateaux de croisière doivent-ils disparaître ?  » après avoir entendu et poser des questions avec quatre procureurs sur les retombées économiques positives pour le territoire de cette filière et son impact sur l’environnement des quartiers riverains du Port. Ils voteront même deux fois ce 28 mai, au début du débat et à la fin de la plénière ». Erwan Lamour explique : « Nous avons toujours eu une fonction d’agitateurs d’idées, d’expérimentateurs, cela n’a jamais autant utile que dans cette crise que nous connaissons où il importe de penser et d’agir vite pour protéger nos entreprises et, dans le même temps, de créer le monde de demain ». Et d’insister sur une autre valeur : « La solidarité, elle est l’une de nos composantes. Elle s’exprime aujourd’hui de plusieurs manières : d’abord entre membres du mouvement pour venir en aide aux dirigeants et dirigeantes impactés par la crise ; à ce titre, la spontanéité de nos membres a été impressionnante. Elle s’incarne aussi dans notre volonté de renforcer notre rôle d’acteurs du territoire et de ses réalités ». Dans ce cadre, le CJD a décidé d’organiser un débat autour d’un dossier sensible à Marseille, sur les bateaux de croisière : « Nous aurons quatre procureurs, Élisabeth Pelliccio, du CIQ Saint-André fera entendre la voix des habitants, Jean-François Suhas expliquera la position des croisiéristes. A leurs côtés, Noël Bauza, fondateur de la start-up ZEI, l’accélérateur d’écologie et Stéphane Salord, green investisseur, auront pour mission de montrer que tout n’est pas blanc et tout n’est pas noir. La réunion sera animée par Yves Blisson, de M Provence, un débat que l’on pourra suivre sur MProvence et sur notre page Facebook ».
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.