Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Culture > Expositions > Exposition photos de Jean Kehayan à Marseille : Sur les traces du génocide (...)

< >

Exposition photos de Jean Kehayan à Marseille : Sur les traces du génocide arménien en Anatolie turque

samedi 12 décembre 2015

JPEG - 66.1 ko
Mont Ararat (Photo Jean Kehayan)

La galerie marseillaise Jean-François Meyer au 43, rue Fort-Notre-Dame, accueille jusqu’au 29 décembre, l’exposition photos de Jean Kehayan : « Sur les traces du génocide arménien en Anatolie turque ». Les photos de cette exposition ont été réalisées à l’été 2001 lorsque, à la demande de Libération, Jean Kehayan est parti sur les traces du génocide des Arméniens d’Anatolie où ses grands parents ont été exterminés. Ce fut une première dans la presse française sur un sujet jusque là tabou. Sa série de reportages lui valut le Prix Bayeux du grand reportage. Ces photos, maintes fois exposées, seront vendues au profit d’œuvres humanitaires en Arménie.

JPEG - 73.3 ko
(Photo Jean Kehayan)

Lors du vernissage, l’auteur dédicacera son ouvrage L’Apatrie aux éditions Parenthèses qui relate l’arrivée de ses parents à Marseille. Un exemplaire de son reportage sera offert à chaque visiteur. Les œuvres sont commentées par le photographe Serge Assier. Jean Kehayan qui a exercé la majeure partie de sa carrière de journaliste à Marseille (La Marseillaise, La vie mutualiste, Le Provençal) s’est surtout fait connaître par des livres témoignages. Après deux années passées à Moscou en famille où il a collaboré à l’agence de propagande
soviétique Novosti, Nina et Jean Kehayan ont publié aux éditions du Seuil une trilogie soviétique : Rue du prolétaire rouge, un best-seller mondial traduit en dix-sept langues, Le chantier de la place Rouge sur l’ère Gorbatchev et la complainte du dernier kolkhoze sur la transformation de l’agriculture dans la Russie post-soviétique.
Jean Kehayan est aussi l’auteur d’une trilogie arménienne avec Mes papiers d’Arménie (L’Aube), Mes papiers d’Anatolie (L’Aube) et L’apatrie (Parenthèses).
Après sa rencontre avec Hrant Dink, le journaliste turco-arménien assassiné à Istanbul, il se consacre à initier le dialogue entre Turcs et Arméniens de bonne volonté en participant à de nombreux colloques et conférences consacrés au sujet. Présent en Arménie au moment de l’indépendance, il s’est lancé dans le combat humanitaire en
faveur du petit pays du Caucase enclavé et sans ressources. Le produit de la vente de ces photos à tirage unique sera consacré à l’aide aux paysans du Haut Karabagh à travers l’association Solidarité Protestante France-Arménie dont il fut l’un des
fondateurs. Président d’honneur du Club de la presse Marseille-Provence, Jean Kehayan vient d’être élevé au grade d’officier des arts et lettres
Vernissage ce samedi 12 décembre à 19 heures

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.