Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Culture > Musique / Opéra > Festival d’Aix-en-Provence : un final oriental avec les jeunes de la (...)

< >

Festival d’Aix-en-Provence : un final oriental avec les jeunes de la Méditerranée et un bon bilan

jeudi 27 juillet 2017

JPEG - 118.5 ko
Devant l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée, la mezzo Virginie Verrez à offert une très agréable interprétation des chants de "Shéhérazade" de Ravel. Le tout sous la direction inspirée de Pablo Heras-Casado. (Photo Vincent Beaume)

Pablo Heras-Casado nous avait confié combien il était heureux de pouvoir faire travailler l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée cette année, dans le cadre du Festival. Après plusieurs séance de psychothérapie avec Carmen, le maestro retrouvait voiles sensuels et beauté orientale avec Shéhérazade autour de laquelle était bâti le programme. Pour tirer le rideau sur cette édition du Festival le Grand Théâtre de Provence affichait pratiquement complet : une satisfaction pour ceux et celles qui œuvrent depuis des années pour accompagner les jeunes instrumentistes du bassin méditerranéen dans cette expérience orchestrale unique et formatrice. Des musiciens qui avaient été déçus de ne pouvoir jouer le 21 juillet à La Criée, à Marseille, pour cause de Tour de France et qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes le lendemain. En ouvrant la soirée avec une courte, mais agréable, composition contemporaine de Christina Athinodorou : « Votrys ». Suivait « Shéhérazade » trois poèmes pour voix et orchestre de Maurice Ravel sur des vers de Tristan Klingsor ; Il revenait à la mezzo-soprano Virginie Verrez de magnifier ces poèmes, ce qu’elle fit d’une voix assurée à la la belle ligne de chant, accompagnée avec soin et délicatesse par un orchestre dirigé avec intelligence et classe par le maestro Heras-Casado. Et c’est avec la suite symphonique « Shéhérazade » de Rimski-Korsakov que le livre de musique du festival 2017 se refermait. Une interprétation, là aussi, toute de puissance et de finesse mettant en valeur les sonorités d’un excellent orchestre à tous les pupitres. Du bon travail salué dans la joie par le public. Succès mérité.
Michel EGEA

Le bilan chiffré de l’édition 2017du Festival d’Aix-en-Provence


Comme tous les ans, au lendemain de la dernière journée festivalière, le bilan de l’édition écoulée a été publié. En prélude au festival de juillet, Aix en juin a proposé 56 manifestations dans toute la ville d’Aix-en-Provence et les communes du territoire (20 concerts, 4 master class, 8 spectacles, 13 répétitions publiques d’opéra et 11 rencontres/conférences). 17 600 spectateurs dont 14 559 accueillis gratuitement ont assisté à ces rendez-vous. 4 622 pass ont été délivrés dont 949 gratuitement aux personnes âgées et au moins de 30 ans. Point d’orgue des festivités, le grand concert gratuit Parade[s] du 26 juin a rassemblé environ 4 000 personnes sur le cours Mirabeau, venues écouter des extraits de Carmen, interprétés par les solistes et le chœur de la production, accompagnés de l’Orchestre de Paris dirigé par Pablo Heras-Casado.
Du 3 au 22 juillet, 5 nouvelles productions et 1 opéra en version concert, soit 36 représentations d’opéra ont été données au GTP, à l’Archevêché et au Jeu de Paume. Le taux de remplissage des salles d’opéra est de 95,2%, soit 37 145 places. 14 concerts et 3 rencontres professionnelles (Accord Majeur, Culture Num et Rencontres Medinea) ont aussi été organisés.
260 jeunes artistes venus du monde entier ont pris part aux résidences de perfectionnement et aux ateliers de réflexion et d’expérimentation proposés cet été par l’Académie du Festival. Leur travail avec des maîtres reconnus a donné lieu à 57 manifestations sous la forme de concerts, master classes et représentations dans toute la région provençale. Une place importante a cette année encore été accordée à la musique contemporaine, grâce la présence de 21 compositeurs et compositrices et la création de huit nouvelles œuvres commandées par l’Académie. 5 opéras et 2 concerts ont été captés pour la télévision et/ou le web ; 5 soirées ont été diffusées sur France Musique, 37 projections ont eu lieu dans 29 villes en région Paca et 39 projections en France (hors Paca) et à l’étranger.

Au programme en 2018

L’été prochain, le Festival se déroulera du 4 au 24 juillet. Une 70e édition qui sera l’ultime programmée par Bernard Foccroulle. Six œuvres lyriques sont programmées. « Ariadne auf Naxos » de Richard Strauss, « L’Ange de feu » de Sergueï Prokofiev, « La Flûte enchantée » de Mozart, « Dido and Aeneas » de Purcell, « Seven Stones » d’Ondrej Adamek et « Orfeo & Madjun », une création théâtrale, musicale et multiforme, opéra participatif de Moneim Adwan, Howard Moody et Dick Van der Harst. 2018 sera aussi marqué par le 20e anniversaire de l’Académie et par une 6e édition d’Aix en Juin qui devrait être riche en surprises.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.