Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Economie > Foire de Marseille : l’Italie, passionnément

< >

Foire de Marseille : l’Italie, passionnément

jeudi 27 septembre 2018

C’est par une minute de silence en mémoire des victimes du drame de Gênes que s’est ouverte la conférence de presse de présentation du pavillon de l’Italie à la Foire de Marseille, ce jeudi 27 septembre. Un moment d’émotion avant une journée officielle de l’Italie, riche, dense, belle et gourmande.

JPEG - 146 ko
Inauguration du Pavillon Italie à la Foire de Marseille (Photo Gerald Geronimi)

L’inauguration officielle a été suivie d’un défilé de masques vénitiens réalisés par une association de passionnés du carnaval de Venise. Puis une animation culinaire, autour de deux plats revisités par un chef italien et un chef français, a fait honneur au partenariat entre les territoires de Gênes et de Provence. Domenico Basciano, président de la Chambre de commerce italienne pour la France de Marseille a insisté sur le fait que c’est dans les moments difficiles tels ceux que traversent Gênes que l’amitié prend toute son importance et de se réjouir de la force du partenariat entre Gênes, sa région et le Département des Bouches-du-Rhône. « Nous allons accentuer les efforts de promotion touristique, du département en direction de Gênes et de Gênes en direction de la Provence », annonce-t-il avant de souligner que la Chambre de commerce italienne de Marseille « est la plus vieille au monde, ce qui nous pousse toujours plus à regarder vers l’avenir, de prendre des risques comme lorsque nous louons l’espace du pavillon de l’Italie avec un chèque dont le montant est à six chiffres ; l’aménageons avant de faire la recherche la plus pertinente des exposants afin de représenter au mieux le savoir-faire et la qualité des produits italiens ; des collaborations institutionnelles importantes et enfin une multitude d’animations ludiques et festives ». Plus de 60 exposants font ainsi voyager les visiteurs autour de la péninsule. Paola Bordilli, adjointe à l’artisanat et au commerce de Gênes revient sur l’effondrement du viaduc, le 14 août : « Nous avons vécu des moments tragiques mais nous avons su réagir et le salon nautique que nous venons d’organiser a connu un succès sans précédent, signe du soutien que nous recevons. Et nous allons proposer de nouveaux circuits touristiques ». Le représentant de la région Ligurie plaide pour que sa région et la Provence « main dans la main, défendent le Sud de l’Europe ». Assure, film à l’appui, que la ville est tout à fait accessible. Alessandro Giovine, consul général d’Italie à Marseille après être revenu sur le drame met en exergue « le partenariat remarquable qui existe entre ce département 13 et Gênes, ainsi qu’entre la France et l’Italie ». Se félicite de cette Foire, ce pavillon et le travail effectué par la Chambre de commerce franco-italienne. Danielle Milon, vice-présidente du conseil départemental 13 ne cache pas son émotion : « Je pense à mon grand-père qui était italien ». Elle ne manque pas de souligner l’importance du marché italien. Et il est vrai que la 4e enquête export biennale réalisée par la CCI International Provence-Alpes-Côte d’Azur révèle qu’en matière d’export l’Italie arrive en tête avec 29% devant l’Allemagne 24%, la Belgique 20% et l’Espagne 19%. Elle insiste sur l’importance de renforcer les coopérations avec Gênes, sa région, « pour relever le challenge quotidien que nous impose Barcelone d’un côté et la Turquie de l’autre ». Sans oublier le drame qui a touché Gênes : « Nous sommes dans la peine car notre ville sœur a été touchée par une tragédie mais, elle se relève ». Dans tous les cas, il suffit de se laisser guider par sa gourmandise pour découvrir les produits les plus représentatifs de la Riviera ligure : l’huile d’olive et les pesto AOP, les pâtes, les tomates séchées. Mais aussi un espace agro/bio qui propose un vinaigre balsamique de Modène, la charcuterie et les fromages de Calabre, les fruits et confiture du Piémont et le Parmigiano Reggiano bio. Un restaurant est là pour réconforter les plus solides appétits avec ses pâtes fraîches et gnocchis fait sur place. Puis que serait l’Italie sans la mode, l’artisanat, le design il y en a pour tous les goûts.
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.