Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Politique > Forum européen de Marseille : l’ambition de décloisonner les forces de gauche, (...)

< >

Forum européen de Marseille : l’ambition de décloisonner les forces de gauche, progressiste et écologiste

vendredi 10 novembre 2017

Le Forum Européen de Marseille, événement qui se déroule ce week-end à Marseille, peut être un moment d’importance s’il arrive à rassembler largement et à se pérenniser, comme l’expliquent Pierre Laurent, secrétaire général du PCF et vice-président du Parti de la gauche européenne et Maïté Mola, membre de la Gauche Unie espagnole et vice-présidente du Parti de la gauche européenne.

JPEG - 158.2 ko
Pierre Laurent et Maïte Mola (Photo Robert Poulain)

Il s’agit en effet ni plus ni moins que de faire émerger une voie progressiste à l’échelle européenne, à travers un projet alternatif et un front des forces de progrès qui, reconnaissent les organisateurs, évoluent aujourd’hui de manière trop cloisonnée. Un objectif qui, a leurs yeux, requiert la construction d’un nouvel outil, d’un nouvel espace politique permettant le dialogue entre des forces communiste, socialiste de gauche, écologiste, les mouvements politiques émergents en lien avec les organisations syndicales et mouvements sociaux : un forum pluraliste et permanent entre des forces souveraines et indépendantes, y compris avec des rapports à l’UE différents et des stratégies électorales qui ne s’entendront pas forcément aux européennes de 2019, mais cherchant à converger sur le fond et à organiser leur solidarité pour changer le rapport des forces européen sur du long terme. Un nouvel espace qui veut se construire à l’image, avec les caractéristiques européennes, du Forum de São Paulo. « Nous entendons tous ceux qui sont d’accord sur trois points : le refus de la politique libérale de l’Union européenne ; le refus de la réponse nationaliste, xénophobe, raciste alors que l’on assiste à des percées de l’extrême-droite en Allemagne, en Autriche et une présence de plus en plus forte des pas européens. Enfin, nous souhaitons rassembler tous ceux qui partagent l’ambition de refonder l’Europe sur des bases démocratiques et anti-libérale », indique Pierre Laurent. Il souligne à ce propos qu’un appel « L’Europe doit changer » est en ligne, signé par plus de 130 personnalités : marseilleseuropeanforum.eu et signale que participent à ce Forum des représentants du Parti de la Gauche Européenne, Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (GUE-NGL), Progressive caucus, PTB, Sinn Fein, Podemos, partis et personnalités écologistes de gauche. L’ambition étant de poursuivre l’élargissement de ce mouvement. Dès ce vendredi les délégations devaient débattre des objectifs et de la forme que prendra leur coopération, une déclaration est attendue samedi. Au-delà, trois thèmes sont à l’ordre du jour : la paix, le travail et les droits sociaux et un nouveau modèle de développement soutenable. En plus du forum « officiel », deux initiatives populaires autour de la solidarité avec les migrants sont organisées . Un Happening le vendredi soir sur le Vieux Port et un concert le samedi soir, avec Melissa Laveaux, la chanteuse, musicienne, et compositrice canadienne d’origine haïtienne et le peuple de l’herbe, la moitié des recettes sera versée à SOS Méditerranée, association européenne de sauvetage en mer (www.sosmediterranee.fr. Maïté Mola insiste à son tour : « Nous devons voir les 80% qui nous unissent au lieu de nous arrêter sur les 20% où nous sommes en désaccord. Nous avons aussi décidé d’avoir une attention toute particulière pour la jeunesse. Une rencontre est organisée en ce sens car c’est à la jeunesse de prendre le drapeau de l’unité ».
Michel CAIRE

Les entretiens de Mireille Bianciotto

JPEG - 125.5 ko
Pierre Laurent (Photo Robert Poulain)

Pierre Laurent : « Nous avons vocation à rassembler toutes les forces de gauche et écologiste européenne pour faire face à la fuite en avant libérale et résister à la montée des extrême-droite et du racisme et de la xénophobie partout en Europe ». Il explique également les raisons qui ont conduit au choix de Marseille pour ce premier Forum.

Maïté Mola lance aux forces de gauche et progressiste : « Nous existons pour solutionner les problèmes des personnes, pas pour nous mesurer entre nous. Dans ce cadre le Forum de São Paulo est une invitation à éviter le sectarisme ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.