Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Société > Franck Bergamini secrétaire de l’UD FO 13 : "le 5 décembre est le point de (...)

< >

Franck Bergamini secrétaire de l’UD FO 13 : "le 5 décembre est le point de départ d’une mobilisation pour obtenir le retrait de la réforme des retraites"

vendredi 22 novembre 2019

JPEG - 59.1 ko
Franck Bergamini, le secrétaire général de l’UD FO 13 (Photo Robert Poulain)

« La réforme des retraites est un choix et une erreur du gouvernement. Jamais nous n’avons senti une aussi forte mobilisation de la base contre ce projet. Mobilisation du public, du privé mais aussi des retraités qui ne veulent pas de cela pour leurs enfants et petits-enfants. Nous serons donc dans l’action unitaire le 5 décembre. Et il ne s’agit pas pour nous d’une journée "saute-mouton", nous nous inscrivons dans la durée avec une volonté : gagner ». Le propos de Franck Bergamini, le secrétaire général de l’UD FO 13 se veut on ne peut plus clair. « Il y aura un cortège commun avec les autres organisations syndicales », précise-t-il avant d’ajouter, non sans humour : « Au vu du nombre de chantiers en cours à Marseille, c’est encore un peu complexe pour dire quel sera le trajet ». Annonce que c’est un mouvement en intersyndicale qui se prépare « Nous avons déjà eu deux réunions avec la CGT, Solidaire(s), la CGC, l’Unsa le Syndicat des Avocats de France et la FSE ». Franck Bergamini revient sur cette réforme des retraites : « Le gouvernement veut pouvoir jouer sur deux robinets : la valeur d’achat et celle de revente du point, deux moyens pour faire baisser le niveau des retraites. Et que dire sur l’autre changement qu’il veut imposer ; aujourd’hui on calcule les retraites sur les 25 meilleures années, demain, si ce projet passe, elle sera calculée sur l’ensemble de la carrière, intégrant donc les moments les plus durs ». « Le gouvernement commet une lourde erreur dans sa façon de répondre aux différents mouvements », poursuit-il. considérant qu’« Il ne répond qu’à la violence, même lorsque la mobilisation est moins forte que celle des syndicats. Nous allons donc devoir contenir la violence externe mais aussi interne au mouvement. Cela tout en jouant pleinement notre rôle en matière de mobilisation ». Évoque l’unité dans l’action : « On travaille avec tout le monde y compris des branches d’organisations qui aident le gouvernement. On ne regarde pas les étiquettes mais les revendications ». Parmi les secteurs fortement mobilisés les transports : « Le rassemblement sera au niveau départemental plus large qu’au niveau national puisque nous serons avec la CGT, l’UNSA, SUD-Rail mais aussi la CFDT ». Forte mobilisation attendue aussi chez les territoriaux, les hospitaliers, la Sécu, la Police...« Nous ne sommes pas là pour prendre quiconque en otage mais pour organiser la colère des personnels et il n’est pas trop tard pour le gouvernement d’entendre la colère populaire et de retirer son projet. Cela fait deux ans que le gouvernement nous promène, aucune de nos propositions n’a été prise en considération. Il pensait que cela aurait un effet démobilisateur, c’est le contraire qui se produit ».
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.