Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Ailleurs > Politique > Présidentielle - François-Michel Lambert : " Tous être à la hauteur d’un moment (...)

< >

Présidentielle - François-Michel Lambert : " Tous être à la hauteur d’un moment d’Histoire"

dimanche 7 mai 2017

JPEG - 81.7 ko
François-Michel Lambert, le député des Bouches-du-Rhône (Photo Robert Poulain)

Le député François-Michel Lambert, soutien d’Emmanuel Macron, se félicite de ses très bons résultats même si selon lui : « Le score du Front National est encore trop élevé ». Évoque avec tristesse sa collègue Corinne Erhel qui a succombé, vendredi, après un malaise lors d’un meeting de soutien à Emmanuel Macron. « Elle incarnait depuis le début l’esprit de "En Marche". J’ai une pensée toute particulière pour elle ». Pour le député, Emmanuel Macron va faire entrer le pays « dans une nouvelle dimension ». Et d’insister : « Je l’ai dit et je le redis, c’est le Kennedy européen ». Considérant qu’il ne s’agit pas « d’une simple élection » mais « d’un moment d’Histoire » et « il faut que nous soyons tous à la hauteur », avance-t-il. Il appelle « à un rassemblement, au-delà de En Marche, les socialistes, les Écologistes, tous les progressistes, chez Mélenchon également, il y a des gens qui sont dans une vison du progrès de la société par la transformation. Même à droite, les centristes, chez les Républicains certains fuient le conservatisme mais au contraire veulent être partie prenante de ce moment d’Histoire » Souligne : « Là, il y a plus de 20 millions de Français qui ont voté Emmanuel Macron et l’avenir d’une société apaisée et réconciliée. Si nous arrivons à nous réconcilier au-delà de nos différences nous pouvons être très fort, aller très loin. Et même éclairer l’Europe et peut-être même le monde »
Patricia MAILLÉ-CAIRE

Messages

  • Puisse François-Michel Lambert contribuer à faire du thème qui lui est cher, l’économie circulaire, un des axes à privilégier pour la campagne des législatives. Le thème de l’écologie a été trop occulté lors de la présidentielle, aussi faut-il rassurer et enfoncer le clou dans les semaines qui viennent. Emmanuel Macron a prononcé les mots lors de son meeting à Albi, mais ça ne suffit pas. Si Corinne Lepage n’a pas réussi en 2012 avec Cap 21, il semble que le moment soit aujourd’hui favorable pour mettre en orbite les thèmes de la RSE, après la Cop 21 et un changement de génération au pouvoir. C’est un des sujets qui intéresse tous les pays de l’Union, et qui mériterait une réponse commune, avec des volets fiscaux, sociaux, aménagement des territoires, etc... : un bon moyen de travailler ensemble et de démontrer notre communauté de destin.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.