Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Politique > Fusion métropole Aix-Marseille-Provence/ département des Bouches-du-Rhône : (...)

< >

Fusion métropole Aix-Marseille-Provence/ département des Bouches-du-Rhône : un rapport pour "éclairer le gouvernement"

mardi 19 mars 2019

Le préfet des Bouches-du-Rhône, Pierre Dartout revient sur le rapport qu’il vient de remettre au Premier ministre sur la fusion de la métropole Aix-Marseille-Provence et du département des Bouches-du-Rhône. Il défend la nécessité d’une métropole pour mener des politiques globales comme la mobilité dans une métropole polycentrique, la 2e de France.

JPEG - 73.1 ko
Pierre Dartout préfet de Région et des Bouches-du-Rhône (Photo Mireille Bianciotto)

Avec son équipe, Pierre Dartout se dit favorable à une démarche qu’il qualifie d’objective, parfois politique « sans être jamais partisane », en particulier sur des sujets « passionnels », comme le rattachement du Pays d’Arles. Pour lui, ce Pays, avec des communes plus pauvres que les autres, a besoin de solidarité financière, de celle de la métropole demain, comme il a celle du département aujourd’hui (21% de l’aide totale aux communes). Il est aussi important à ses yeux qu’il rejoigne la métropole « pour toutes ses richesses ». Il insiste sur le fait que 20 maires sur 28 sont d’accord pour ce rattachement. Pour la gouvernance, il plaide pour un partage des compétences, celles du quotidien, la voirie, l’éclairage public, la propreté ou les cimetières doivent revenir aux maires, celles de l’urbanisme (le PLU) ou du développement économique (les zones d’activité) à la Métropole qui a d’ailleurs cette compétence de l’économie avec la Région. Enfin pour les finances, le préfet indique qu’il faut une optimisation des finances de la métropole, ses taux de transfert de compétences étant beaucoup plus importants que dans d’autres métropoles, 63% contre environ 30%. Cette métropole élargie devrait voir le jour, au 1er janvier 2021 ou 2022 et comme elle passe d’établissement public à une collectivité territoriale, le mode de scrutin sera nouveau, par suffrage universel direct et plus par fléchage.

Le Préfet ne manque pas de rappeler sa méthode, depuis septembre : une consultation des maires ainsi que des acteurs politiques, économiques et universitaires du département qui va être, maintenant, suivie par une seconde concertation conduite par Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, sur le modèle de ce qui a été fait pour le rapport de fusion des deux départements alsaciens. Après cette double concertation, un projet de loi va être discuté et amendé par les parlementaires.

Propos recueillis par Mireille BIANCIOTTO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.