Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Economie > Grand Port Maritime de Marseille : hausse à deux chiffres des marchandises (...)

< >

Grand Port Maritime de Marseille : hausse à deux chiffres des marchandises diverses pour le premier trimestre

lundi 24 avril 2017

JPEG - 178.9 ko
(Photo Port de Marseille Fos - Laure Chaminas)

En ce début d’année, les marchandises diverses gagnent le pari du relai de croissance pour le port en affichant une forte progression à deux chiffres, +11%, aux termes du 1er trimestre 2017. La hausse des marchandises diverses est soutenue par les +22% du conventionnel dus à une activité sidérurgique bien orientée à l’export comme à l’import, et aux +11% atteints par le roulier. Le dynamisme des trafics avec la Corse (+31%) favorise les flux de remorques.
Les trafics conteneurisés augmentent de 5% (en nombre d’EVP), tirés notamment vers le haut par les bons résultats sur les bassins de Fos (+7%). Après une année 2016 en retrait, les vracs solides retrouvent aussi l’équilibre : c’est en mars que le segment des vracs solides améliore fortement son score (+11%) amenant l’activité trimestrielle à l’équilibre (+1%), malgré la morosité persistante de l’agro-alimentaire depuis la dernière récolte 2016. Les autres vracs secs se redressent fortement, tant à l’import qu’à l’export, avec un score de +25%, en comparaison toutefois à une période 2016 atypique avec la conversion des unités d’Uniper à la biomasse.
Les trafics de vracs chimiques et alimentaires présentent un résultat en demi-teinte. Le chimiste Kem One vient de réaliser son grand arrêt quinquennal, entrainant une faiblesse des exportations de soude, en baisse de 50% sur ce trimestre comparé au premier trimestre 2016.
Les vracs liquides, en forte reconversion localement, sont en déficit, comme attendu (10.4 millions de tonnes en trois mois soit - 1,1 millions de tonnes) : les imports de brut sont en recul (-25% à fin mars) cumulant les effets de la reconversion de la raffinerie de La Mède et du grand arrêt pour maintenance de la raffinerie Esso entre fin janvier et mi-mars, alors que les flux de raffinés portent des imports plus soutenus (+22 % par rapport au 1er trimestre 2016).
Le trafic de GNL achève le trimestre sur une note positive de +5% et les échanges de GPL sont dans le vert en cumul à fin mars.
Après trois mois d’exercice, le trafic de Passagers est en augmentation de 5%, totalisant 287 500 voyageurs. Alors que le marché de la croisière se situe encore en basse saison et connaît des fluctuations, le secteur des lignes régulières, affiche une ambitieuse croissance à deux chiffres, boosté par les trafics vers la Corse (+10%) et l’Algérie (+39%). L’activité du GPMM est également marquée ce trimestre par deux importants projets industriels dans les bassins Est. Bouygues a choisi Marseille pour construire 18 caissons en béton pour Monaco tandis que l’activité de réparation navale industrielle bénéficie de la remise en service de la Forme 10.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.