Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Société > Groupe SOS Solidarités : retour sur la Journée portes ouvertes de l’Unité (...)

< >

Groupe SOS Solidarités : retour sur la Journée portes ouvertes de l’Unité d’Hébergement d’Urgence (UHU) de la Madrague à Marseille

mardi 10 septembre 2019

A l’occasion des 35 ans du Groupe SOS, l’Unité d’Hébergement d’Urgence (UHU) de la Madrague a ouvert ses portes. Près de 200 personnes étaient présentes, ainsi que Marie Aubert, Préfète déléguée pour l’égalité des chances, la Sénatrice Samia Ghali, Xavier Méry, adjoint au maire en charge de l’Intégration et de la lutte contre l’exclusion, et Roger Ruzé, maire des 15 et 16e arrondissements de Marseille. Une opération qui avait notamment comme objectif « de montrer aux élus et à tous les visiteurs l’évolution de l’UHU, presque trois ans après sa reprise par le Groupe SOS Solidarités ».

JPEG - 115.1 ko
Philippe Duret a fait visiter l’UHU à Samia Ghali, Roger Ruzé, Xavier Méry et Marie Aubert (Photo Groupe SOS)

« Nous nous étions engagés à réaliser 350 actions correctives pour améliorer les conditions d’accueil et d’accompagnement. Aujourd’hui, nous avons réalisé la totalité du plan d’actions dans tous les compartiments de l’activité qui allait de la sécurisation du circuit du médicament, en passant par la gestion de l’accueil d’un primo arrivant ou de l’organisation la bagagerie…  », explique Philippe Duret, directeur de l’UHU la Madrague. Xavier Méry, constate pour sa part : « J’ai pu mesurer l’efficacité des nombreux changements mis en place par le Groupe SOS Solidarités depuis sa reprise de l’UHU, tant au niveau du fonctionnement de l’établissement que dans son aménagement  ». Marie Aubert a exprimé sa satisfaction de faire à l’UHU sa première visite officielle depuis sa prise de fonction. « Par ma présence aujourd’hui, je veux témoigner de la mobilisation continue de L’état pour soutenir la politique d’hébergement et de logement (…) L’UHU, cofinancé par l’État et la Ville, constitue la plus grosse structure d’accueil d’urgence pour hommes isolés dans les Bouches-du-Rhône. Je dois saluer le remarquable travail effectué par les équipes du Groupe SOS., tant au niveau de l’accueil des hébergés qu’au niveau de l’accompagnement social …  », observe la préfète déléguée pour l’égalité des chances.

Sur les pas des hébergés

Par petit groupes, les participants étaient invités à suivre une visite guidée, « sur les pas des hébergés » afin de leur faire vivre le parcours d’une personne qui arrive dans l’établissement. A l’accueil, ils recevaient un numéro de chambre dans laquelle ils étaient accueillis par le personnel de l’UHU, expliquant leur travail au quotidien. Les sanitaires avec les kits de douches remis à chacun, le réfectoire avec les plateaux repas, l’infirmerie animée par un jeu de rôle, le chenil : chaque étape de la visite permettait aux invités de rentrer dans les coulisses d’un établissement dédié aux personnes les plus précaires, retraçant ainsi la vie de l’UHU et l’accompagnement des personnes hébergées.

Un accueil d’urgence inconditionnel

Parmi les plus gros dispositifs d’hébergement d’urgence de France, l’UHU de la Madrague accueille chaque nuit 284 hommes (310 en période hivernale, 365 jours par an, de 16 heures à 9 heures. Il applique strictement le principe d’inconditionnalité de l’accueil. Tout homme orienté par le 115 peut être hébergé quelle que soit sa situation sanitaire, administrative ou financière. L’établissement est accessible aux personnes à mobilité réduite. Certaines personnes dont l’état de santé requiert un accompagnement, une surveillance, des équipements indisponibles à l’UHU sont réorientées vers l’hôpital. « L’inconditionnalité de l’accueil est une chose qui me tient particulièrement à cœur », explique Philippe Duret, directeur de l’UHU, Ici, on accueille tous les hommes majeurs, quelques soient leur situation sociale ou sanitaire. C’est un des seuls établissements qui le permette. »
La Rédaction

L’hébergement


Les personnes sont hébergées dans des chambres de 3 à 8 lits. Elles ont à leur disposition une salle de restauration accessible pour les petits déjeuners et les dîners, une bagagerie, une salle de détente, ainsi qu’un chenil pour chiens et chats d’une capacité de 7 places.

Un accueil médico-social
Lors de son premier passage à l’UHU, chaque primo-arrivant bénéficie d’un accueil particulier où lui est expliqué le fonctionnement de l’établissement. Primo arrivante ou non, toute personne hébergée a la possibilité de bénéficier d’une évaluation médico-sociale. En fonction de sa situation, l’équipe pluridisciplinaire propose une orientation vers d’autres partenaires ou un accompagnement médico-social renforcé avec sécurisation du séjour.

De nouveaux locaux pour l’UHU d’ici 2021
Un nouvel UHU remplacera d’ici 2021 l’établissement actuel. Il est actuellement en cours de construction boulevard de Magallon (15e), sur un terrain mis à disposition par la ville de Marseille pour une durée de 40 ans. Cette structure de 7 000 m² permettra d’offrir des conditions d’accueil bien meilleures avec des chambres simples ou doubles et des espaces spécifiques en fonction des populations accueillies.

Le groupe SOS fête ses 35 ans
Cette année, le Groupe SOS souffle sa 35e bougie. « Depuis 35 ans, le groupe lutte contre l’exclusion sous toutes ses formes en partant du principe que chacun a le droit d’avoir accès à des services de qualité en lien avec ses besoins essentiels, quelques soient son parcours de vie ou ses revenus. Au départ, il accompagnait exclusivement les personnes en situation d’addiction. Avec l’arrivée du VIH SIDA, le groupe a créé les appartements de coordination thérapeutique pour répondre aux besoins des personnes atteintes du virus et en situation de précarité. Peu à peu, il s’est diversifié avec l’ambition de répondre aux enjeux de société de notre époque, développant en permanence des solutions innovantes face à l’exclusion des plus fragiles. Il est aujourd’hui organisé en 8 secteurs d’activité : jeunesse, emploi, seniors, solidarité, santé, culture, action internationale et transition écologique », décrit le Groupe.

Une société pour tous, une place pour chacun
« Nous croyons au concept de fécondité sociale : chaque individu a quelque chose à apporter à ses contemporains. Ainsi, nous déclinons le concept de solidarité au pluriel et développons des actions solidaires auprès de personnes précaires, souffrant d’addictions, atteintes du VIH, en situation de handicap, sans-abri ou mal logées, LGBT+, migrantes, travailleuses du sexe... C’est par la recherche constante de solutions innovantes que nous parviendrons à faire reculer l’exclusion et la précarité », déclare le Groupe SOS.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.