Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Musique / Opéra > Haendel s’invite chez Mozart… Avec PARADE[S], le Festival d’Aix-en-Provence (...)

< >

Haendel s’invite chez Mozart… Avec PARADE[S], le Festival d’Aix-en-Provence sert son amuse-bouche sur le cours Mirabeau

samedi 27 juin 2015

JPEG - 87 ko
Anna Prohaska et Philippe Jaroussky entourent Patricia Petibon au moment des saluts à l’issue du concert (Photo M.E.)
JPEG - 124.7 ko
Le maestro Andréa Marcon a fait briller la musique de Haendel et les belles couleurs de ce bijou d’interprétation baroque qu’est le Freiburger Barockorchester. (Photo M.E.)
JPEG - 195.5 ko
C’est désormais une -bonne- habitude : pour PARADE[S] le cours Mirabeau fait le plein de spectateurs… (Photo M.E.)

Le rendez-vous est devenu incontournable : pour baisser le rideau d’Aix en Juin et préfigurer les trois coups du Festival, PARADE[S], sur le cours Mirabeau, est depuis quelques années un cadeau musical et lyrique offert aux Aixoises et aux Aixois ainsi qu’à ceux qui fréquentent la ville en cette période de l’année. Un grand concert gratuit qui, vendredi soir, a encore fait l’unanimité. Il faut dire que la direction du Festival n’avait pas lésiné sur la qualité des interprètes proposant ce qui se fait de mieux actuellement en matière de musique et de chant baroque ; soit le Freiburger Barockorchester sous la direction d’Andrea Marcon et, côté solistes vocaux : Patricia Petibon, Anna Prohaska et Philippe Jaroussky, la crème de la crème, en quelque sorte. Avec l’exceptionnelle participation du chœur MusicAeterna et des chanteurs de la résidence Mozart pour un « Alleluia » tiré du Messie de Haendel qui résonne encore sur les façades des hôtels particuliers du Cours et dans les cœurs et têtes de celles et ceux qui étaient là. Soit quelques milliers de personnes.
En ouvrant le 2 juillet prochain avec « Alcina » de Haendel, la direction du Festival avait donc pris le parti de composer cette heure et des poussières de concert avec des airs de ce musicien. Un hit-parade « haendelien » composé de « tubes » incontournables comme « Ombra mai fu » ou « Lascia ch’io pianga » présentés avec savoir, verve et bonne humeur par le musicologue du Festival, Alain Perroux.
Et une fois de plus, PARADE[S] a tenu ses promesse et fait son œuvre offrant gracieusement au public le plus large possible la possibilité d’écouter un concert d’exceptionnelle qualité. Place désormais aux représentations du Festival qui ouvre donc ses portes le 2 juillet pour les refermer dans le nuit du 21 au 22 à l’issue du concert de l’Orchestre des jeunes de la Méditerranée.
Michel EGEA
Pratique. Il reste encore des places pour les représentations du Festival. Rendez-vous sur festival-aix.com ou par téléphone au 0820 922 923.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.