Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Littérature > "Hôtel Mahrajane" de Robert Solé un petit bijou de tolérance

< >

"Hôtel Mahrajane" de Robert Solé un petit bijou de tolérance

vendredi 30 octobre 2015

"Hôtel Mahrajane" de Robert Solé est un petit bijou de tolérance. Une leçon de modération donnée par un ancien modérateur du journal Le Monde dont les billets nous ont aussi longtemps réjouis par le choix des mots et ses angles qui donnaient du sens à l’information. Dans ce roman -le 6e de l’auteur- édité au Seuil, on retrouve toute la problématique du moment entre juifs, musulmans et chrétiens d’Orient d’une petite ville de bord de mer séparée du Caire par un désert. Avec tendresse.
Les expulsions des juifs puis des chrétiens de la ville de Nari, petit port arabe de la Méditerranée, sont racontées avec des mots simples mais forts. Sans haine. Une présentation des différentes communautés sans vraiment parler de communautarisme tellement elles sont imbriquées les unes aux autres, sur les bancs de la même école, dans les mêmes restaurants et mêmes clubs et parfois des mêmes lits... Il y a aussi, en fond d’écran, des amours entre représentants des différentes communautés entrainant des choix dramatiques et des déchirements contés avec une douceur laissant entrevoir les tempêtes des sentiments jamais abordées de front mais fortement suggérées.
Une unité de lieu qui n’est pas un huis clos. Une société curieuse ouverte sur le monde que décrit à merveille son observateur privilégié et narrateur. A se demander s’il ne nous parle pas tout simplement de son enfance et de sa famille. Il y a le personnage truculent, plein de vie et d’humour, le tonton Christobald local qui s’avèrera le plus malheureux des hommes comme le sont souvent les clowns.
Tout au long de son récit Robert Solé nous remémore les tragédies locales et internationales touchant sa chère Égypte en petites touches d’impressionnistes dont il a le secret. De l’affaire de Suez, à la guerre du Kippour en passant par celle des six jours, il nous intéresse aux retentissements dans les différentes communautés sans entrer dans le détail. Il le fait en grand connaisseur de l’actualité sachant ce que l’Histoire en retiendra : des anecdotes comme la pièce de monnaie à l’effigie des Bourbon peut pour certains résumer la Révolution Française à la fuite de Varennes.
Antoine LAZERGES
Un grand livre, à lire, à offrir "Hôtel Mahrajane" de Robert Solé édité au Seuil - Pas très gros (272 pages) - Pas très cher (18 euros) - Parution le 10 octobre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.