Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Société > Inauguration de "Prends la Pause" des loisirs gratuits le soir en centre (...)

< >

Inauguration de "Prends la Pause" des loisirs gratuits le soir en centre ville de Marseille

samedi 8 octobre 2016

JPEG - 174.5 ko
Partie de ballon qui dévoile même un sacré talent pour le Kung Fu, le foot et pourquoi pas la danse... (Photo M.B.)
JPEG - 177 ko
Le préfet Rousset entouré de Lisette Narducci et Patrick Mennucci (Photo M.B.)
JPEG - 201.4 ko
Et l’on s’adonne aux plaisirs de lever le bras, la gauche, la droite... (Photo M.B.)

Une petite partie de ballon, une séance de gym’ pour adultes, des petites chaises longues de couleur, ambiance conviviale ce vendredi soir à 18h, Place Cadenat à la Belle de Mai (Marseille 3e) lors du lancement du dispositif « Prends la pause ». Une expérimentation de loisirs gratuits en centre-ville (1er, 2e et 3e arrondissements), mais surtout -et là est la nouveauté- en horaires inhabituels, en soirée, les week-ends et pendant les vacances scolaires. Une initiative de l’État, représenté par Yves Rousset, préfet délégué à l’égalité des chances, qui était accompagné de Lisette Narducci, maire (PRG) des 2/3 qui s’est félicitée que « son quartier ait été choisi » pour expérimenter cette opération d’activités pour les jeunes et souhaite qu’elle soit maintenue. Danièle Brunet, conseillère départementale (LR) en charge de la jeunesse a salué le quartier où elle a trouvé « des valeurs de coeur » et s’est dit prête à travailler sur cette opération. Quant à Patrick Mennuci, député PS de la 4° circonscription, il a tenu à remercier le gouvernement cette mise en place et a réclamé sa pérennisation. Parlant également d’un nécessaire « engagement financier des collectivités locales ».

Lancer « Prends la pause » à la Belle de mai au sein du quartier que l’on dit le plus pauvre d’Europe n’est pas un hasard pour le Préfet Rousset.

L’objectif du ministre Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et de la Secrétaire d’État, Hélène Geoffroy, est d’investir des quartiers défavorisés comme le 3e et pouvoir toucher un millier de jeunes avec ces horaires inhabituels. Dans les Bouches-du-Rhône 1M€ a été mobilisé et 17 postes de médiateurs créés.

Deux véhicules étaient garés sur la Place Cadenat, l’Urban Sport Truck et la Caravane numérique de Urban Prod. Dans le premier, une équipe de 3 éducateurs sportifs dont leur coordonnateur, Boinaheri Djounaïdi qui fait partie des 17 recrutés pour l’expérimentation.

Enfin, dans la caravane numérique sur la Place, Bruno Pagés est médiateur numérique au sein de l’association "Urban Prod", qui est implantée rue Colbert, au "Mars Média Lab". Il fait aussi partie des 17 recrutés pour l’opération.

Mireille BIANCIOTTO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.