Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives



Accueil > Aix Marseille > Politique > Incendies à Marseille : la colère de Jean-Claude Gaudin

< >

Incendies à Marseille : la colère de Jean-Claude Gaudin

mercredi 7 septembre 2016

« L’incendie à Marseille est maîtrisé après avoir parcouru 300 hectares sans faire de victimes », a déclaré le maire, Jean-Claude Gaudin lors d’une conférence de presse organisée dans son bureau.

JPEG - 96.8 ko
Jean-Claude Gaudin a organisé une conférence de presse dans son bureau en présence de Julien Ruas, le vice-amiral Charles-Henri Garié, Didier Réault, Richard Mallié, président du SDIS13, Lionel Royer Perreaut maire des 9/10 (Photo P.M.-C.)

Lundi 5 août, en fin d’après-midi, un feu s’est déclaré vers les 17h30 sur le col de la Gineste. Une enquête devra établir l’origine de ce feu, mais des premiers témoignages font état « de la présence de jeunes en moto sur un terrain proche de l’endroit où le feu est parti », avance le maire, Ils sont repartis et le feu a démarré juste après ». Et de s’insurger alors quant aux annonces en boucle dans les médias "danger exceptionnel" incendies lundi dans les Bouches-du-Rhône. « C’est une pub que nous ne cherchons pas, assène-t-il, parce qu’il y a des jobards et des pyromanes que cela encourage. » Après avoir salué, le travail des pompiers, le maire précise : « Au plus fort de l’intervention, 860 marins-pompiers et 250 véhicules ont été mobilisés pour combattre l’incendie. Si le feu n’a pas fait de victimes, une habitation secondaire de type cabanon a été détruite au niveau du col de la Gineste, et un pompier a été légèrement blessé à la cheville. » Une situation qui incite Jean-Claude Gaudin à réclamer de la part de l’État « un arbitrage favorable dans le dossier de développement des équipements Défense de la forêt contre les incendies (DFCI) de type pistes et citernes, cruciaux pour l’intervention dans un massif aussi difficile d’accès que celui des calanques ».
« Aujourd’hui, le Parc des calanques ne possède quasiment pas de pistes DFCI, souligne Julien Ruas, adjoint au maire en charge du Bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM), Il existe des pistes forestières qui ne font pas plus de 2 mètres donc pas suffisamment larges pour permettre aux engins de s’engager sans danger. » « Une piste DFCI doit mesurer au moins de 10 mètres », indique Charles-Henri Garié, vice-amiral du BMPM. Rappelant que lundi soir « nous avons dû faire appel à des bulldozers pour élargir des pistes et cela nous a pris 2 heures. Mais, il s’agit de la sécurité des pompiers ; pour éviter que les broussailles brûlent les camions, qu’ils puissent faire demi-tour... ». Didier Réault, adjoint au maire de Marseille et Président du Parc national des Calanques de pointer la rigidité des services de l’État, la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) « qui doit aujourd’hui autoriser la création de ces pistes, indispensables pour le bon déroulement des opérations ». Regrettant qu’« elle ne décolle pas du papier et des points-virgules ». Et Jean-Claude Gaudin de souligner que la Dreal dépend du ministère de « madame Royal qui s’intéresse beaucoup à notre territoire ». L’occasion pour lui de dénoncer l’intervention de la ministre sur les boues rouges lors de l’émission "Thalassa" diffusée sur France 3. Regrettant des reportages « qui ne disent pas la vérité et qui sont produits pas des boites privées qui ne sont même pas venues nous voir. Je parlerai de ce comportement au CSA  ». Enfin le maire annonce des aides supplémentaires émanant du Département des Bouches-du-Rhône et de la métropole Aix-Marseille-Provence, dont il est le président .
Patricia MAILLE-CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.