Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Economie > Ingénierie -TPF-I Marseille : Maxence Mirabeau nommé directeur (...)

< >

Ingénierie -TPF-I Marseille : Maxence Mirabeau nommé directeur export

mardi 6 septembre 2016

JPEG - 86.4 ko
Maxence Mirabeau nommé directeur export de TPF-i (Photo D.R.)

Signe de ses nouvelles ambitions à l’international, la société d’ingénierie TPF-i (Marseille) [1] vient de créer un poste de directeur export. C’est Maxence Mirabeau, 48 ans, ex-Directeur Maroc et Directeur Développement de l’Afrique sub-saharienne chez SNC-Lavalin qui a été nommé à ce poste, avec un projet ambitieux. « Nous prévoyons de réaliser 15 % du chiffre d’affaires de TPF-i à l’international d’ici 2018, soit un objectif de 8 à 10 millions d’euros, avec pour priorité un développement sur le pourtour Méditerranéen et l’Afrique francophone (Algérie, Maroc, Sénégal, Côte d’Ivoire, Cameroun) », commente Frédéric Lassale, Président de TPF-i.

Maxence Mirabeau, un expert des projets à l’international et une très bonne connaissance de l’Afrique

Maxence Mirabeau affiche 24 ans d’expérience dans les projets internationaux, sur plusieurs continents et dans différents domaines, les infrastructures en particulier et le secteur de l’eau, de l’assainissement, de l’énergie et du transport. Cet ingénieur de l’École Nationale des Arts et Métiers, titulaire d’un Master en Innovation et financement de projets, commence sa carrière en 1992 chez TOTAL. Il travaille ensuite pour différents majors comme la Lyonnaise des Eaux, Saur, Suez, FCC… où il intervient sur des secteurs larges allant de l’ingénierie au financement de projets, en passant par la conception, la construction ou encore l’exploitation, notamment en partenariat public-privé (PPP).
Le PPP de l’usine de traitement tertiaire des eaux usées de New-Cairo (Égypte), dont il était le Directeur-Général, sera d’ailleurs primé comme « best african project » - meilleur projet africain - par le magazine EUROMONEY en 2011. De 2012 à 2016, il est Directeur Pays Maroc et Développement de l’Afrique chez SNC-Lavalin.

Le développement international au cœur de la stratégie 2016-2018 de TPF-i

Parmi les axes prioritaires du plan stratégique « UP ! 2018 » présenté par TPF-i en début d’année, le développement international occupe une place importante. « Ce développement prendra appui sur les équipes françaises de TPF-i, mais aussi sur les filiales du groupe TPF (en Algérie, au Maroc, au Sénégal et en Cote d’Ivoire) et s’appuiera également sur des partenariats privilégiés avec des entreprises, des industriels et des architectes. Les projets visés seront à la fois dans les secteurs du bâtiments (santé, tourisme, industrie…), des infrastructures (transports, aménagements urbains…) de l’eau (assainissement, eau potable) et de l’énergie (ENR principalement), dans le cadre d’offres globales (conception construction, PPP, clé en main), d’ingénierie ou de project management. »

TPF-i réalise actuellement les missions d’ingénierie pour la reconstruction de l’Hôtel Mansour à Casablanca (Maroc), la mission d’assistance à maitrise d’ouvrage pour la construction de l’usine Peugeot PSA à Kenitra (Maroc) et a pris, cette année, une participation dans la filiale TPF-Setico International en Côte d’Ivoire. Plusieurs offres et candidatures sont parallèlement en cours, principalement en Afrique mais aussi en Europe de l’Est.


[1Société d’ingénierie basée à Marseille, bénéficiant d’une expertise de plus de 55 ans, le Groupe TPF-i intervient dans les secteurs du Bâtiment, des Infrastructures, de l’Eau et de l’Environnement, de l’Énergie et de la Maintenance. Filiale du groupe international TPF (Bruxelles), il est né des fusions, en 2014, de Beterem Ingénierie, Ouest Coordination et TPF France. Poursuivant sa croissance, TPF-i a également absorbé, en avril 2015, la branche « ingénierie de proximité » de SNC-Lavalin, une opération qui lui a permis de confirmer sa place dans le Top 10 des sociétés d’ingénierie françaises. TPF-i compte désormais plus de 600 collaborateurs en France, 34 implantations (avec une présence dans la quasi-totalité des grandes agglomérations françaises), 4 filiales (SECMO, MIPI, BETEK et ICR) et a réalisé, en 2015, un chiffre d’affaires consolidé de 51 millions d’euros

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.