Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > French Tech > Innov’inMed : Geo Sentinel remporte le 1er ON[e]Life Hackathon

< >

Innov’inMed : Geo Sentinel remporte le 1er ON[e]Life Hackathon

lundi 30 octobre 2017

A l’occasion d’Innov’inMed qui vient de se tenir au Parc Chanot de Marseille, les 26 et 27 octobre, ON[e]Life, le futur accélérateur biotech de Marseille a organisé un double événement unique, hackathon et symposium, dédié à l’intelligence artificielle dans les sciences de la vie : "Making Sense For Health BigData".

JPEG - 80.8 ko
Les 3 équipes du OneLife Hackathon, Geo Sentinel, Hackamine et JNTeamLearning, avant la session des pitches (Photo amft.io)

Le Big Data autour de la Santé et l’intelligence artificielle ouvrent une nouvelle voie pour fournir des services, des outils ou de nouvelles applications numériques novatrices afin de répondre aux besoins des fournisseurs de soins de santé ou des patients et d’accélérer la R&D en recherche en sciences de la vie. En participant au hackathon, le défi pour les participants consistait à créer une application, une plate-forme et/ou une technologie répondant aux besoins de santé publique, en utilisant de la Big Data via une plate-forme dédiée.

Plus de 15 000€ de prix ont été accordés !

Le grand gagnant de ce 1er ON[e]Life Hackathon, c’est la start-up aixoise, Geo Sentinel, créée par William Daumas et implantée au Technopôle de l’Arbois-Méditerranée. Geo Sentinel développe une solution qui, grâce à des capteurs intelligents et un bouton SOS intégrés dans des objets connectés (bracelet, médaillon…), assurent la protection de personnes dépendantes, malades et/ou isolées. L’ensemble des données enregistrés représente une mine d’informations pour le monde médical. Le fondateur et résident de Geo Sentinel y voit « une solution qui permet de faire le pont entre le monde médical et celui des start-up !  ». Le second choix du jury s’est porté sur l’équipe "Hackamine" composée de 4 étudiants de l’École des Mines de Saint-Etienne (Gardanne) dont le projet portait sur "comment réduire le trou de la sécu". Selon eux, cela passe notamment par une étude très poussée de toutes les données concernant les ventes de médicaments, chiffres fournis par la Sécurité Sociale, afin d’identifier les zones géographiques où les médicaments remboursés sont les plus chers et placer des médicaments génériques moins chers. Enfin sur la troisième marche du podium, est montée l’équipe JN Team Learning, composée de 4 salariés de Jaguar Network. Leur projet portait sur le développement d’une application destinée à lutter contre les nuisances sonores.
Source #AMFT

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.