Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Provence > Politique > Intermittents du spectacle : les élus de la majorité du Conseil régional Paca (...)

< >

Intermittents du spectacle : les élus de la majorité du Conseil régional Paca demandent au Gouvernement de relancer les négociations

jeudi 12 juin 2014

JPEG - 211.1 ko
Manifestation des intermittents du spectacle le 12 mars 2014 devant la mairie des 1/7

Les élus de la majorité du Conseil régional Paca : Groupes Front de Gauche, Socialiste Radical et Républicain, Europe Écologie, Les Verts, Partit Occitan demandent au gouvernement de relancer les négociations sur l’assurance chômage des intermittents du spectacle.
« Il ne peut y avoir de politique de gauche sans une grande ambition pour l’art et la culture. Pour cela, les groupes de la majorité du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur s’associent aux nombreux appels des organisations professionnelles, des élus, des acteurs culturels adressés à la Ministre de la Culture, au Ministre de l’Emploi et au Premier ministre pour qu’ils ne ratifient pas en l’état l’accord sur l’assurance chômage du 22 mars dernier dont le Conseil National de l’Emploi (CNE) réuni le 4 juin a lancé la procédure en dépit de l’opposition des deux syndicats majoritaires (CGT-CGC). Le CNE est à nouveau convoqué le 18 juin pour ratification définitive et présentation pour agrément au gouvernement dans la foulée.
Pourtant, comme le rappelle plus d’une soixantaine de signataires dans une lettre adressée au Premier ministre, des propositions précises pour une réforme équitable et durable ont été faites après un long travail entre les organisations professionnelles et le comité de suivi parlementaire, en s’appuyant sur les travaux de chercheurs indépendants. Tous ces travaux ont été ignorés par le patronat et les signataires de l’accord du 22 mars alors que chacun sait que si cet accord était agréé par le Gouvernement, les salariés les plus précaires et les structures les plus fragiles seraient particulièrement affectés. Dans l’immédiat, c’est l’ensemble des festivals de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui risque d’en pâtir.
Le Gouvernement doit entendre les protestations non seulement des professionnels de la culture mais également des centaines de parlementaires et d’élus locaux qui défendent le développement et l’aménagement culturel de leurs territoires. Les artistes, techniciens et professionnels du spectacle demandent légitimement la reconnaissance par la Nation du rôle essentiel qu’ils jouent dans la vie économique, sociale et culturelle de notre pays.
Conscients de la place importante que tient notre région dans le mouvement artistique et culturel, les élus de la majorité du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur demandent instamment au Gouvernement de relancer les négociations afin de trouver une solution pérenne. »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.