Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Sports > JO 2024 : Pari réussi de lancer de Marseille la tournée nationale de (...)

< >

JO 2024 : Pari réussi de lancer de Marseille la tournée nationale de candidature parisienne

mercredi 14 septembre 2016

Marseille connaissait ce mardi 13 septembre un avant-goût de la Capitale européenne du sport 2017 avec, le matin, une course de 2024 mètres sur les sites qui accueilleront les épreuves de voile si Paris obtient les JO en 2024. Une opération qui s’inscrit dans le cadre d’une tournée en région pour promouvoir la candidature parisienne. Une date symbolique puisque c’est le 13 septembre 2017 à Lima que sera choisie la ville olympique 2024. Paris étant à la lutte avec Budapest, Rome (dont la nouvelle maire Virginia Raggi ne cesse de répéter que les Jeux ne sont pas une priorité...) et Los Angeles, candidature redoutable s’il en est. Et, en fin d’après-midi, le stade Delort accueillait le DécaNation, véritable piste aux étoiles permettant de célébrer tous les champions et notamment les médaillés olympiques français. « C’est une journée en tout point exceptionnelle », se réjouit Richard Miron l’adjoint aux sports de Marseille.

JPEG - 156.5 ko
Les athlètes français médaillés au JO 2016 de Rio soutiennent à Marseille Paris 2024 (Photo Robert Poulain)
JPEG - 175.2 ko
le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin entouré des soutiens à la candidature de Paris dont nombre de médaillés français aux JO de Rio (Photo Robert Poulain)
JPEG - 211.2 ko
Les Marseillais de tous horizons ont participé à une course de 2024 mètres sur les sites qui accueilleront les épreuves de voile si Paris obtient les JO en 2024 (Photo Robert Poulain)

« Le projet Paris 2024 mobilise tous les atouts de notre pays, explique Tony Estanguet, coprésident de Paris 2024, mais on ne peut le faire seul. Nous avons besoin du soutien des Français pour construire le meilleur projet, mener notre campagne et gagner. Notre projet est celui de tout un pays. Il modifiera positivement le quotidien de la population pour les décennies à venir, en matière de pratique sportive, de santé, d’éducation, d’accessibilité, de durabilité ». Le séjour marseillais avait commencé la veille et à comporter notamment une rencontre à la CCI Marseille-Provence avec des acteurs du monde économique ; puis, ce mardi avec une initiation pour de nombreux enfants à la pratique sportive, une réunion de concertation. Jean-Claude Gaudin, le sénateur maire de Marseille n’a pas manqué d’affirmer : « Fière d’être le porte-drapeau français du nautisme et de la voile pour les Jeux Olympiques et paralympique 2024, la ville de Marseille met tout en œuvre pour faire gagner Paris ».

Marseille est une chance pour notre candidature

Tandis que Bernard Lapasset, également coprésident de la candidature parisienne considère :« Marseille est une chance pour notre candidature. Sa culture sportive, son ouverture au monde, la qualité exceptionnelle de ses sites de compétition pour la voile et le football illustrent parfaitement notre projet, ce que la France a de mieux ». Dominique Tian, au terme de la course, se réjouit : « C’était un moment sympathique qui a permis de découvrir ou redécouvrir les sites magnifiques, en partant de l’Hélice, sur la corniche Kennedy en passant devant le centre municipal de voile, la rade Sud et, enfin, le stade Orange Vélodrome qui devrait accueillir des matchs de football lors des JO ». Il rappelle, symbole de l’engagement phocéen : « Nous avons participé financièrement au village olympique français à Rio, qui a vu passer quelques 100 000 visiteurs parmi lesquels les membres du CIO ». Jean Roatta, adjoint en charge de l’international à Marseille, mouille lui aussi le maillot. Il avance : « Enfin Paris a trouvé en Marseille son port d’attache. Nous travaillons ensemble pour la France dans une candidature qui met en avant la jeunesse, les sportifs. Et c’est très bien ainsi, c’est eux qui comptent. Concernant les politiques, nous n’avons qu’à soutenir la candidature sachant que, vu le nombre d’élections d’ici 2014 nul ne peut dire qui, alors, sera au pouvoir » Il lance enfin : « Ceci dit qu’il me soit permis de dire qu’entre Los Angeles et Paris le jury ne devra pas se "Trump"er ». Paul Leccia, le président de l’emblématique Cercle des Nageurs de Marseille (CNM) avoue : « C’est un honneur de participer à la reconquête des JO... que nous aurions dû avoir en 2012. Mais bon, maintenant nous avons à travailler ensemble pour conquérir un bonheur qui est à porté de main ».
André Giraud, le président du SCO Sainte-Marguerite enchaîne : « C’est une journée symbole, il y a le soutien à la candidature parisienne. Paris et Marseille main dans la main dans l’objectif 2024. C’est bien la preuve qu’en dehors de la rivalité montée de toute pièce entre l’OM et le PSG les sportifs des deux villes savent se mobiliser. Et puis nous accueillons cet après-midi le DécaNation, une fierté, avant de recevoir dans un an le championnat de France Élite » Alors, le perchiste Renaud Lavillenie de constater :« On sent un engouement, le monde sportif est très impliqué, c’est la grande différence avec les fois précédentes. Maintenant, avec cette tournée, nous entendons fédérer le pays derrière cette candidature ».

« Vous avez fait honneur à la France »

Jean-Claude Gaudin en vient au DecaNation, il remercie Bernard Amsalem, le président de la Fédération française d’athlétisme (FFA), André Giraud et Ghani Yalouz, le directeur technique national de la FFA « pour nous avoir permis d’obtenir le DécaNation, c’est une magnifique marque de reconnaissance pour la place qu’occupe l’athlétisme à Marseille, place qui ira, j’en suis persuadé, grandissant dans les années à venir ». Pour le sénateur-maire : « Marseille se reconnaît parfaitement dans les valeurs de l’athlétisme, dans ces valeurs d’effort, de dépassement de soi, de respect, d’exemplarité et dans cette éthique qui lui est propre ». Et de rendre hommage à l’ensemble des médaillés olympiques : « Je tiens à vous exprimer notre admiration, notre reconnaissance pour les moments d’émotion, de fierté que vous nous avez fait vivre. Vous avez fait honneur à la France et en plus vous avez prouvé que vous savez chanter "La Marseillaise" ».Bernard Amsellem se réjouit à son tour d’être à Marseille, insiste, à la suite du maire : « L’athlétisme a des valeurs et nos athlètes ont montré aux Français qu’ils étaient les ambassadeurs de nos valeurs républicaines, qu’ils représentent une France qui gagne, une France de la diversité ».
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.