Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Sports > JO-Voile Marseille 2024 : fluctuat nec mergitur, nouvelle devise de la cité (...)

< >

JO-Voile Marseille 2024 : fluctuat nec mergitur, nouvelle devise de la cité phocéenne

mercredi 13 janvier 2016

L’équipe dirigeante du Comité de candidature Paris 2024 est en déplacement à Marseille jusqu’à mercredi pour une séance de travail consacrée au site appelé à accueillir les épreuves de voile dans le cadre de la candidature de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. Cette visite de Bernard Lapasset et Tony Estanguet, coprésidents du Comité de candidature Paris 2024, de Guy Drut, membre du CIO, de Denis Masseglia, Président du CNOSF, et de Jean-François Martins, adjoint aux sports et au tourisme représentant la Ville de Paris, est la première sur le site de la "marina" depuis la désignation de Marseille, le 7 septembre dernier. Et c’est peu dire qu’ils partent enthousiasmés.

JPEG - 151.7 ko
Didier Réault entouré de l’équipe dirigeante du Comité de candidature Paris 2024 en déplacement à Marseille (Photo DR)

A l’occasion de ce déplacement, les membres du Comité de candidature Paris 2024 ont rencontré les élus marseillais, notamment Dominique Tian, Premier adjoint au maire, Didier Reault, adjoint au maire délégué au Nautisme et Richard Miron, adjoint au maire délégué aux Sports. Cette réunion de travail, qui associe les équipes techniques de la ville de Marseille, a représenté un point d’étape important dans l’élaboration du projet de la candidature. Elle va ainsi permettre de peaufiner le dossier phocéen, d’étudier plus en détails les opportunités offertes par la Base nautique du Roucas Blanc et le Parc Chanot, théâtres des épreuves et opérations de voile. Un moment d’échange privilégié sera également organisé avec les sportifs de la ville, et notamment ceux du Cercle des nageurs de Marseille.
Guy Drut de s’écrier : « Jean-Claude Gaudin et Renaud Muselier sont en dessous de la vérité, j’en ai pris plein les yeux, c’est un ajout exceptionnel pour notre candidature. Tout est fait pour les compétiteurs, le public, cela fait rêver ». Bernard Lapasset insiste pour sa part sur le fait que « c’est particulièrement fort de voir Paris et Marseille s’unir pour une France qui gagne, une France olympique et paralympique, pour entrer dans l’histoire des Jeux. Marseille apporte son histoire qui s’inscrit dans notre histoire nationale, ce n’est pas pour rien si notre hymne s’appelle La Marseillaise, Paris c’est la capitale. C’est deux villes ne sont pas un doublon, mais une complémentarité d’intérêt ». Alors que Tony Estanguet se place du côté des athlètes : « Nous avons là des installations, un environnement propre à la concentration des sportifs. Mais aussi, un site qui offre une grande proximité entre le public et les compétiteurs. Marseille offre le meilleur site possible pour la promotion de la voile olympique et paralympique. Alors, oui, nous comptons sur la cité phocéenne pour marquer des points dans l’obtention des JO ».
Alors, Didier Réault de considérer : « Nous avons de vraies complémentarités entre Marseille et Paris, notre union, je n’en doute pas, nous permettra de présenter la meilleure candidature ».
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.