Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Sports > L’OM vu du virage -où je ne vais plus- la chronique de Lionel Tonini : I (...)

< >

L’OM vu du virage -où je ne vais plus- la chronique de Lionel Tonini : I have a dream... et si les supporteurs rachetaient le club ?

mercredi 27 janvier 2016

Avant tout, je vous souhaite une bonne et heureuse année, pleine de réussite de santé et de bonheur. Et, je le reconnais, l’avoue, le signifie, le confesse : ma plume s’est perdue, comme se perd l’OM. Répéter toujours les mêmes commentaires, vu que les matchs se suivent et se ressemblent, avouez que ce n’est intéressant pour personne... Quoique, après tout, peut-être que cela ouvrirait un nouveau style, répétitif, une sorte de mantra, le mantra OM, celui de la plénitude. La plénitude de ras-le-bol. Le stade est beau et le public est de moins en moins nombreux. Youpi ! cela révèle toute la grandeur de l’architecture. OOOOMMM ! Seul insignifiant regret dans cet océan, pardon cette Méditerranée de quiétude, la direction qui essaie de faire croire que c’est à cause des clubs de supporteurs que l’OM ne peut-être vendu. Mais comme le dirait petit Scarabée, la vérité est vérité et elle se réduit au fait qu’il n’y a pas d’acheteur ; que l’OM n’intéresse personne. Qui va investir dans ce club, cette ville ? Il faut quand même être conscient que l’OM, Marseille, font aujourd’hui moins rêver que Sedan, repris par un Prince Saoudien. Alors, que faire, attendre que Consolat devienne le nouveau phare de la cité phocéenne... Ou alors... I have a dream. Et si les supporteurs rachetaient le club ? Ne serait-ce pas la solution. J’entends déjà les voix s’élever pour s’esclaffer et s’exclamer que ce n’est pas sérieux, que jamais cela ne marchera. Il est vrai que si un tel principe existe -mais si, mais si-, c’est dans des clubs beaucoup moins puissants que l’OM, du genre le Real ou le Barça, Messi, Messi. Sachant que plus d’un million de supporteurs du club olympien sont référencés, l’avenir n’est-il pas dans cette direction ? Pour ma part, j’en suis persuadé. Et, une fois de plus, nous montrerions à tous que notre particularisme est aussi la source de notre succès. Mais bon, nous allons nous heurter aux plus hautes instances gouvernementales, du foot français. Quoi qu’il en soit, j’espère que le salut du club viendra des supporteurs. Une chose est sûre il ne viendra pas de La blonde et de Labrune !
Allez l’OM

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.