Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Ailleurs > Economie > La Banque Populaire Méditerranée présente son deuxième rapport d’activité, (...)

< >

La Banque Populaire Méditerranée présente son deuxième rapport d’activité, après la fusion de 2016.

jeudi 26 avril 2018

La Banque Populaire Méditerranée (BPMed), née de la fusion en 2016 de la Banque Populaire Côte d’Azur, de la Banque Populaire Provençale et Corse et de la Banque Chaix, a présenté son deuxième rapport d’activité lors de son Assemblée Générale qui s’est tenu ce 25 avril

JPEG - 78.5 ko
Christophe Bosson Directeur Général de la Banque Populaire Méditerranée et Michel Hillmeyer, Président de la Banque Populaire Méditerranée lors de l’Assemblée Générale du 25 avril à Marseille (Photo D.R.)

2017 : une transition réussie

L’exercice de transition, consacré à la mise en place de nouvelles structures dans un environnement unifié, tant sur le plan technique et organisationnel, que sur le plan managérial, a été positif. La BPMed affiche un Produit Net Bancaire (PNB) de 365,2 M€ en légère hausse de 0,9% et un résultat net de 38,1 M€, en baisse de 8% en raison des coûts occasionnés par la fusion. La nouvelle organisation de la BPMed concrétisée par l’unification du réseau et la mise en place de méthodes commerciales communes, se traduit par un pilotage homogène de l’ensemble du réseau d’agences bancaires. « Le regroupement des trois systèmes informatiques, qui a eu lieu en juin 2017, nous permet de fonctionner de manière unifiée en tous points de notre territoire » évoque Michel Hillmeyer, Président de la Banque Populaire Méditerranée. Les coûts de fusion de 32 M€ intégralement supportés en 2016 et 2017, ont été inférieurs au budget initial prévisionnel de 35 M€.

L’année 2017 a également été le cadre du Projet d’Entreprise, un plan de construction de la Banque dans sa dimension humaine et managériale fondé sur 4 piliers :
• le traitement de façon participative des préoccupations principales des salariés sous forme de groupes de travail chargés de proposer et mettre en œuvre des réponses opérationnelles,
• l’accompagnement des 250 collaborateurs en mobilité fonctionnelle dans les sites centraux,
• la mise en place d’un programme de développement managérial CAP (Coopératif, Agile, Participatif),
• et l’établissement d’une feuille de route pour toutes les directions qui formalisent leur fonctionnement interne et déterminent les objectifs à atteindre.

L’assise financière élargie de la BPMed s’avère en adéquation avec ses ambitions de développement. « Nous disposons aujourd’hui des leviers nécessaires pour assurer un réel développement de nos activités sur notre territoire », précise Christophe Bosson, Directeur Général de la Banque Populaire Méditerranée. Les résultats commerciaux sont présents. La production de crédits qui s’élève à 2,7 Md€ est en hausse de 42% par rapport à 2016 (1,9 Md€) et largement supérieure à la prévision de 2,3 Md€. Il est à noter la bonne tenue des ressources clientèle à 9,2 Md€ tirée par une croissance des comptes à vue de 12,6% et le développement des clients Particuliers actifs de 2,2%.

Un modèle différenciant s’appuyant sur le digital

Dans un secteur en pleine mutation avec l’arrivée de nouveaux acteurs tels que les fintechs et les agrégateurs, la BPMed a fait le choix d’une agilité renforcée pour mieux maîtriser l’innovation technologique. Elle entend dès 2018 disposer de son propre agrégateur pour proposer un nouveau service à l’appui de la nouvelle directive européenne DSP2 sortie début 2018. Son modèle différenciant porté par le digital s’appuie sur ses fondamentaux : la proximité permise par le maillage du territoire avec 220 agences, la présence de collaborateurs pour la plupart originaires de la région ainsi qu’une relation personnalisée avec chacun de ses clients.

Des valeurs coopératives fondamentales

A la BPM1 client sur 3 est sociétaire, ce qui représente 154 848 sociétaires. Fin 2017, son capital social s’élève à 496,7 M€ et enregistre une hausse de +3,2. Elle a pour objectif de développer sa base de sociétaires avec une ambition, fin 2018, de 167 000 sociétaires et 533 M€ de capital social, en s’appuyant toujours davantage sur les valeurs du sociétariat. « Les changements majeurs engagés ces deux dernières années s’appuient sur le socle des sociétaires et portent les valeurs coopératives intrinsèques à la Banque Populaire Méditerranée », reprend Michel Hillmeyer, Président de la Banque Populaire Méditerranée.

2018 : une culture d’entreprise au service de performances consolidées

2018 verra les fruits du premier projet d’entreprise. « Le projet de la Banque Populaire Méditerranée entrevoit plusieurs axes de développement auprès des entreprises, des artisans et commerçants, et de la fonction publique. Autres enjeux, l’accélération du développement en matière de Gestion Privée, une présence renforcée auprès des grandes entreprises et le maintien de la dynamique sur la promotion immobilière », indique Christophe Bosson, Directeur Général. « Pour consolider encore ses performances commerciales, ajoute-t-il, la Banque vise l’augmentation de sa production de crédits à 2,9 Md€. Cette nouvelle hausse de production de crédit va alimenter le PNB ainsi que le développement des commissions issues du développement de la clientèle. Une amélioration de notre fonctionnement interne est également sans cesse recherchée afin de fluidifier et simplifier les process, tout en maîtrisant les effectifs, pour toujours mieux servir nos clients. »

Un dividende coopératif qui vise l’équité

Créé par la Fédération Nationale des Banques Populaires, le dividende coopératif & RSE mesure l’engagement sociétal et ainsi les engagements concrets pris par les Banques Populaires en matière de responsabilité sociétale et coopérative à destination des sociétaires, des collaborateurs, des clients et de la société civile. En 2017, le dividende coopératif 2017 de la BPMed s’est élevé à 959 000 €. La plus grande part a été consacrée au mécénat (483 100 €) et à l’environnement (241 075 €). Elle est tout particulièrement engagée dans la voile, via de nombreux partenariats avec les clubs et événements nautiques de son territoire et le sponsoring de jeunes espoirs de la voile. Elle soutient également la culture via de grands partenariats avec les Opéras de Toulon, Nice et Avignon et en étant partenaire projet de Marseille Provence 2018. Enfin, la BPMed accompagne de nombreuses actions autour de la santé et du handicap : mécénat de l’Association des paralysés de France et de la Ligue contre le cancer, soutien de défis sportifs autour du handicap.
Anna CHAIRMANN

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.