Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Littérature > La Bibliothèque Méditerranéenne de Mireille : "Les noces du palais" de Naguib (...)

< >

La Bibliothèque Méditerranéenne de Mireille : "Les noces du palais" de Naguib Mahfouz

vendredi 27 mars 2015


Abbas Karam, un dramaturge cairote débutant, a écrit une pièce, intitulée "Les Noces du palais", qui est promise à un grand succès de scandale car il y raconte à sa manière les turpitudes de sa famille. Quatre personnages se relaient pour apporter chacun sa version de l’histoire : l’acteur principal, amoureux de la femme de l’auteur, qui l’accuse d’avoir dénoncé à la police la vie dissolue de ses propres parents et causé la mort de sa femme et de son fils. Puis le père d’Abbas, metteur en scène toxicomane et véreux, qui accrédite dans ses grandes lignes la charge de l’acteur contre son fils. La mère, caissière du théâtre, qui se lamente sur son existence malheureuse, fustige la veulerie de son mari et n’arrive pas à croire que son fils bien-aimé ait pu la dépeindre sous des traits aussi sombres. Enfin, l’auteur lui-même, idéaliste écorché vif, qui exorcise ses démons d’une plume acérée, forçant parfois le trait pour se venger du passé, renaître de ses cendres et s’inventer un avenir.
"Les noces du palais", paru au Caire en 1981 sous le titre original « Afrâh al-Qubba », est un conte de l’Égypte moderne et un grand classique de la littérature arabe.
Extrait : "Dix octobre, jour de la première. Au-dehors souffle une douce brise, mais à l’intérieur on sent l’atmosphère bouillonner. Parmi les spectateurs se trouvent Karam et Halima, Al-Hilali, et Fouad Shalabi. Je suis le seul à jouer sur les planches le rôle que j’ai eu dans la réalité. Ismail joue le rôle d’Abbas. La vie de la vieille bâtisse s’étale de nouveau dans toute son horreur, émaillée d’autres méfaits plus graves. Le directeur pousse sa chance et s’introduit dans la chambre de Falima. Les scandales se succèdent, couronnés par la trahison et le meurtre. Pour la première fois de ma vie, on applaudit ma performance. Le succès enivre. Tahiyya nous regarde-t-elle d’outre-tombe ? Le succès enivre. Le public est tour à tour plongé dans un profond silence, ou secoué par les applaudissements. L’auteur, ce lâche, cet assassin, n’est pas là. Comment réagissent Karam et Halima ? Ils auront pris bien des rides quand le rideau tombera."
L’auteur : Né au Caire en 1911, Naguib Mahfouz est l’auteur de plus de cinquante romans et recueils de nouvelles qui lui ont valu le prix Nobel de littérature en 1988. Naguib Mahfouz est décédé dans sa ville natale le 30 août 2006. Dernières parutions : Karnak Café (2010) et Le Cortège des vivants (Babel n° 1035)
Mireille SANCHEZ

"Les noces du palais" de Naguib Mahfouz. Traduit de l’arabe (Egypte) par France Meyer. Editions Actes Sud. 168 pages -17,50 €

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.