Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Littérature > La Bibliothèque de Mireille : "Charles Manson par lui-même". Propos (...)

< >

La Bibliothèque de Mireille : "Charles Manson par lui-même". Propos recueillis par Nuel Emmons

lundi 27 mai 2019

À ce stade, je n’ai rien à perdre ou à gagner en racontant mon histoire. Charles Manson


Tout semblait avoir été dit sur les crimes de cet été 1969 et leur commanditaire, Charles Manson, devenu l’un des pires cauchemars de l’Amérique… tout, sauf bien sûr la version du criminel. Jusqu’à ce qu’en 1979, Nuel Emmons, l’un de ses anciens compagnons de prison, lui soumette le projet d’une autobiographie où Manson se raconterait sans détour. Le résultat, écrit à la première personne, est le seul récit jamais livré par l’homme de sa furieuse existence : brut de décoffrage, dénué de tout romantisme et presque entièrement crédible. « Mec, fallait pas écrire tout ce que je t’ai raconté ! », réalisa plus tard Manson. « Tu me mets à poil, carrément. Tout ce qu’a dit le procureur au monde entier, ça me faisait comme une carapace, ça me protégeait, ça m’immortalisait. » Emmons avait donc vu juste en avançant dans son introduction que « le mythe de Charles Manson » ne pourrait survivre à ce livre. Ce mythe, c’est l’accumulation des chansons, des films, des livres, des pages Web qui, en l’espace de cinquante ans, ont forgé une sorte de légende noire du leader de la « Famille ». Autant de projections fantasmatiques, d’images-écrans superposées au réel, à travers lesquelles Manson – mort en 2017 – court toujours. Comment l’un des plus dangereux criminels de l’histoire est-il devenu une icône sombre de la pop-culture ? Qui était vraiment l’homme derrière le masque grimaçant de psychopathe ? Une partie des réponses, à n’en pas douter, se trouve dans le labyrinthe de ces pages glaçantes, longtemps confinées au silence et maintenant traduites en français.

Dans son avant-propos, l’éditeur précise que ce livre est le résultat de centaines d’heures d’entretien menées par Nuel Emmons avec Charles Manson entre 1979 et 1985. Et Nuel Emmons lui-même de spécifier que son objectif revendiqué est de conjurer la mythologie sinon le folklore opportunément entretenus autour de Manson en les réinscrivant dans le réel à travers son témoignage. Au moment de sa publication aux États-Unis, en 1986, le Washington Post a résumé l’écho qu’il en a fait : Ce n’est pas de la littérature, mais ce n’est pas non plus une simple restitution. Ce livre force l’intérêt autant que l’effroi. Et le New York Times de conclure : Un portrait proche de la vérité. Quoiqu’il en soit de la part de véracité et des projections fantasmatiques, cette "autobiographie" restée inédite en français pendant 30 ans révèle les confessions de l’un des plus dangereux criminels de l’histoire. Et si le livre ne suffit pas, rendez-vous en août prochain pour découvrir le nouveau film de Quentin Tarantino basé sur celui-ci, - Once Upon a Time in Hollywood -, réunissant à l’écran pour ce faire, entre autres, Brad Pitt et Leonardo DiCaprio mais aussi Margot Robbie, Al Pacino, Dakota Fanning, Lena Dunham et Damon Herriman !

Mireille SANCHEZ

"Charles Manson par lui-même". Propos recueillis par Nuel Emmons. Éditions Séguier. 384 p. 19,90 €.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.