Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Littérature > La Bibliothèque de Mireille : « De la Reine de Saba à Michelle Obama » de Aoua (...)

< >

La Bibliothèque de Mireille : « De la Reine de Saba à Michelle Obama » de Aoua B. Ly-tall

dimanche 28 janvier 2018

De la reine de Saba à Michelle Obama. Africaines, héroïnes d’hier et d’aujourd’hui. « Si la femme en général apparaît comme une figure secondaire, si l’Afrique est occultée, alors imaginons le sort réservé à la femme africaine, à la femme noire, dans le récit universel de l’humanité ! »


Triplement victimes (colonisation/esclavage, idéologies d’infériorisation et domination masculine), de grandes figures féminines Africaines restent méconnues. La contribution des femmes à la civilisation universelle a souvent été occultée au fil du temps. Pour les femmes africaines, ce phénomène est encore plus marqué. De grandes figures féminines africaines sont peu connues ou si, elles sont connues, sont très peu valorisées. Ce livre rentre dans cette perspective du devoir de mémoire pour la conscience historique africaine et même mondiale. Ce livre présente ces femmes qui ont marqué l’histoire, met en relief leurs personnalités hors pair, leurs pouvoirs spirituel, politique, économique, social, culturel et scientifique, ainsi que leurs influences sur le cours de l’histoire de leurs sociétés, et même, sur celui du monde. Aoua B. Ly-Tall présente une impressionnante revue de la femme africaine à travers les âges, près d’une trentaine de femmes qui furent des mères, certes, mais aussi des pharaonnes, des monarques, des intellectuelles, des savantes. Elle sensibilise à la place importante qu’ont occupée ces héroïnes d’hier et d’aujourd’hui, à savoir les résistantes féminines africaines qui ont jalonné l’histoire, de l’Égypte Antique à l’Afrique en passant par l’Amérique, les Caraïbes, les Antilles et même les îles de l’océan Indien.

De Hatshepsout, première femme souveraine au monde ; déesse-reine de la Haute et de la Basse Égypte (15 siècles avant J.-C.) à Makeda, la reine de Saba, beauté noire, reine de la sagesse et de l’intelligence. Et puis la reine Ann Zingha qui, pendant 40 ans (1624-1664) mit tous ses talents de négociatrice et organisatrice alliés à sa capacité de résistance et de détermination à ne pas céder une once de sa terre d’Angola aux envahisseurs. Lalla Fatma N’Soumer, fille de la Kabylie, « l’amazone du nord du Sahara » qui fut la commandante en chef du Mouvement de résistance kabyle de 1854 à 1857. Rosa Parks, mère du mouvement des droits civiques, emblème de l’égalité raciale aux États-Unis à Wangari Maathai, icône de l’Africaine, l’"Al Gore de l’Afrique", première Africaine à recevoir le prix Nobel de la Paix en 2004. Sans oublier Henriette Lacks, l’immortelle inconnue, sauveuse de vies à travers le monde entier, Niama Bathily, dite Marie-Geneviève, princesse africaine, reine de l’île de Bourbon (1745-1809) et Dorothy Height, cette héroïne qui a fait pleurer Barack Obama, 80 ans d’engagement et de lutte pour les droits civiques et la cause des femmes ! Ou encore Michaëlle Jean, une éveilleuse des consciences par l’action, un parcours d’excellence féminine africaine, et bien sûr Michelle Obama, première First Lady des États-Unis afro-américaine. Et l’auteur de conclure : «  Les héroïnes d’aujourd’hui ne sont que les héritières des héroïnes d’hier. En effet, si Juanita Westmoreland-Traoré a su laisser sa marque d’excellence au Québec, Michaëlle Jean, au Canada et à Haïti, Michelle Obama aux États-Unis, Christiane Taubira en France, Aminata D. Traoré en Afrique de l’Ouest (Mali), Winnie Mandela en Afrique du Sud, la princesse Lalla Aïcha en Afrique du Nord (Maroc), et Wangari Maathai en Afrique de l’Est (Kenya), c’est parce qu’elles ont eu comme modèles des femmes fortes, des personnalités hors pair. »

Plus que leur courage, leur intelligence, leur ténacité et leur beauté, c’est l’audace qui caractérise toutes ces femmes. L’audace d’être souvent la première dans un engagement, la défense d’une cause, une action. L’audace de se servir de leur différence comme une force inébranlable. L’audace de ne jamais cesser de croire en leurs convictions. L’audace aussi de Aoua B. Ly-Tall, sociologue et chercheuse en sciences humaines et environnementales, de remettre en lumière ces femmes peu connues ou si, elles le sont, dont les engagements sont trop peu distingués. Ces femmes d’excellence, héroïnes de l’histoire universelle, porteuses de victoires et d’espoirs encore. Ce livre écrit aussi pour que la femme noire, la déesse-mère, mais aussi les grandes personnalités des temps modernes reprennent leur place première dans nos savoirs et nos cœurs. Le remarquable ouvrage « De la Reine de Saba à Michelle Obama » est un livre hommage, témoignant de la valeur du travail réalisé par son auteur et de l’importance à se souvenir et à rappeler toujours et encore la place de femmes exceptionnelles dans le récit universel de l’humanité. Notre mère à tous était une femme noire, mais nous l’avons résolument oublié.

Mireille SANCHEZ

"De la reine de Saba à Michelle Obama", de Aoua B. Ly-Tall. Éditions L’Harmattan. 260 pages. 26 €.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.