Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Littérature > La Bibliothèque de Mireille : "Fake news" de Michèle Cotta et Robert (...)

< >

La Bibliothèque de Mireille : "Fake news" de Michèle Cotta et Robert Namias

mardi 16 avril 2019

Fake news : un thriller politique qui retrace une histoire trop imaginaire pour être totalement improbable. La réalité nous a habitués depuis longtemps à dépasser la fiction.


L’histoire court sur les deux premières années du quinquennat d’un des plus jeunes présidents de la République française jamais élu. Pour François Berlau, le plus jeune président de la République jamais élu, la première année du quinquennat fut un quasi-sans-faute : des résultats économiques encourageants, un leadership européen revendiqué, une France qui retrouve son rang sur la scène internationale… La deuxième année, en revanche, a été infernale, ponctuée par des assassinats de personnalités politiques de premier plan restés sans explications, puis par un énorme scandale visant personnellement le Président, accusé d’avoir bénéficié de fonds secrets iraniens pour le financement de sa campagne présidentielle. Le chef de l’état qui clame son innocence est néanmoins contraint de démissionner. Après qu’un nouveau Président a été élu, la vérité éclate ; le scandale qui a obligé le Président français à démissionner n’était qu’une énorme fake news

Avec ses multiples rebondissements, ce thriller de politique-fiction écrit par deux journalistes de renom, familiers de longue date des sphères du pouvoir, nous plonge dans une actualité imaginaire qui s’apparente beaucoup à une possible réalité. Et qui sonne comme une inquiétante mise en garde à l’heure de la guerre numérique.

Mireille SANCHEZ

"Fake news", de Michèle Cotta et Robert Namias. Éditions Robert Laffont. 342 p. 20 €.

Extrait :
Paris, dimanche 6 mai 2018
François Berlau n’avait pas beaucoup dormi cette nuit-là. Face à son adversaire, il n’avait aucun doute sur le résultat. Les derniers sondages non publiés lui donnaient plus de deux tiers des voix et rien désormais ne pouvait arrêter sa marche vers l’Élysée. Mais c’était précisément l’énormité de ces chiffres qui le troublait.
Ce jour-là, l’impensable allait se produire. Un jeune homme inconnu un an plus tôt, venu du monde des affaires, sans parti ni troupe, allait s’emparer de l’Élysée, laissant pour morts les partis qui occupaient le haut du pavé depuis trente ans.
À 18 heures, Berlau rejoignit son QG. Dès 18 h 30, les instituts de sondages lui promettaient un triomphe.
Le futur président s’attelait déjà à son discours de remerciement quand, à 20 heures précises, son visage apparut sur tous les écrans de télévision.
M. François Berlau est élu président de la République.
Son élection avait été hors norme, la suite le serait plus encore.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.