Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives




Accueil > Culture > Littérature > La Bibliothèque de Mireille : "L’administrateur provisoire" d’Alexandre (...)

< >

La Bibliothèque de Mireille : "L’administrateur provisoire" d’Alexandre Seurat

vendredi 17 février 2017

Après l’accueil élogieux de son premier roman, La maladroite, Alexandre Seurat donne plus encore la mesure de son talent avec ce nouveau roman L’administrateur provisoire. Ce roman documentaire, implacable et bouleversant, est d’abord porté par la nécessité, celle de témoigner du réel le plus insoutenable.


Au lendemain de la mort d’un jeune homme, dans des conditions que l’on devine dramatiques, son frère aîné reçoit les confidences d’un oncle sur certaines particularités de la famille. Pour la première fois, le narrateur entend évoquer le souvenir de son arrière-grand-père, Raoul H., qui aurait collaboré durant la Seconde Guerre mondiale au sein du Commissariat général aux questions juives. Dans cette famille bourgeoise, les liens sont très distendus, la parole rare. Le frère disparu était hanté par la Shoah, au point de vouloir se faire tatouer sur le bras le numéro de déporté de Primo Levi. La mère participe à des réunions d’amitié judéo-chrétienne. Quelles sont ces ombres qui les habitent ?

Mais comment mon grand-père serait intervenu ? Il avait du pouvoir ? Des amis haut placés ? Pierre ne répond pas d’abord, puis il dit, Oui, me regarde longuement, Les deux, avant de se taire. Il hésite, on dirait qu’il cherche la manière de dire ce qu’il veut dire, il ferme les yeux un instant. Quand il se remet à parler, sa voix est douce, très basse et lente : c’est seulement il y a une dizaine d’années qu’il a su par son frère Jean ce qu’il avait toujours ignoré jusque-là, et qui éclairait tout ça. Et c’est ce qu’il me doit depuis que mon frère est mort, dit-il, c’est ce qu’il y a à savoir, pour comprendre des choses, certaines particularités de la famille. Il articule les mots distinctement, lentement, en me regardant très fixement, puis il s’arrête un temps, respire, et Élisabeth le regarde- tendue. Puis il prend son souffle, et c’est d’un seul trait qu’il me dit que mon arrière-grand-père a fait partie du Commissariat général aux questions juives.

Porté par la mémoire de son frère, le narrateur démarre alors son enquête, d’abord au sein de la famille, où il se confronte aux demi-vérités et aux soupçons, puis auprès d’un historien spécialiste de la période, qui l’oriente vers l’inventaire du Commissariat, où tout est consigné à la cote AJ38. Enquête familiale et historique, L’administrateur provisoire dévoile, documents authentiques à l’appui, ce que fut l’action de ces administrateurs chargés, sous Vichy, de recenser les entreprises détenues par les personnes d’origine juive, de les placer sous le contrôle du Commissariat, puis d’assurer leur vente forcée. Cette aryanisation économique, dont la mission Mattéoli en 1997 a mesuré l’ampleur, Raoul H. en fut l’un des bras féroces.
C’est comme un corps-à-corps : c’est entre lui et moi. Je sens bien qu’il est là, quelque part, mais sans que je sache où, bien tranquille, silencieux, sûr de lui, certain que je n’ai pas les moyens de le rejoindre. L’angoisse est de ne pas être sûr que ce n’est pas lui qui va l’emporter. Il doit bien y avoir une solution pour sortir de ce cercle. C’est comme si ma pensée butait contre un mur : je cherche par tous les moyens une issue, mais où la trouver ? Je lis tous les livres d’histoire que je trouve sur le Commissariat général aux questions juives : rapports, biographies, témoignages, je vais droit aux index, je cherche H. Je ne le trouve pas.

Le sujet du roman est doublement pesant : entre lourd secret de famille (non-dits, mensonges, honte…) et collaboration, pour autant Alexandre Seurat livre un récit ciselé d’une écriture subtile et juste.

Mireille SANCHEZ

"L’administrateur provisoire" d’Alexandre Seurat. Éditions du Rouergue. 192 pages. 18,50 €.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.