Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives





Accueil > Culture > Littérature > La Bibliothèque de Mireille : "Maîtres Invisibles" de Rachid Koraïchi

< >

La Bibliothèque de Mireille : "Maîtres Invisibles" de Rachid Koraïchi

dimanche 19 mars 2017

Maîtres Invisibles de Rachid Koraïchi est une création constituée de 99 bannières en coton. L’ouvrage présente cette œuvre inédite et exceptionnelle ainsi que son processus de fabrication.


Les maîtres invisibles est un projet au long cours qui traite de la vie et de l’héritage de quatorze grands mystiques de l’islam. Il retrace l’évolution historique de ce vaste monde, des franges occidentales de l’Andalousie en passant par le Moyen-Orient jusqu’aux avant-postes du Levant. En réunissant les écrits ouverts et sophistiqués de ces grands maîtres soufis, tels que Jalal ad-Din Rûmi, Hafez de Shiraz et Ibn el-Arabi, je désire montrer que l’islam est loin de la perception de crise et de violence qui prévaut aujourd’hui. Ces quatorze "maîtres" ont laissé pour les générations futures le message essentiel de la tolérance envers l’autre. Cet enseignement conserve toute sa pertinence. Tout vrai musulman doit croire aux prophètes Moïse et Jésus qui ont précédé Mohamed, le prophète de l’islam. Vivant en France depuis plus de quarante ans, et venant de l’autre rive de la Méditerranée, j’ai, à travers ma fonction d’artiste, posé des questions et stimulé une réponse de sorte que les deux parties du dialogue soient justement représentées ; fruit de mon expérience et de ma culture. Je vous offre l’essentiel de ma vie, de celui que j’ai été et de celui que je suis devenu. Rachid Koraïchi.


Chacune des quatre-vingt-dix-neuf bannières est ornée de signes imaginés par l’artiste pour rendre hommage aux quatorze maîtres soufis, comme Jalal ad-Din Rûmï et Hafez de Shiraz ou Ibn el-Arabi. Cette fresque est ponctuée par l’histoire d’hommes, de sages, de pécheurs, de saints et de poètes ayant vécu entre le VIIIe et le XXe siècle. L’artiste traite de thèmes intemporels, comme l’humanité et le conflit entre la diversité et l’uniformité. Ainsi, alors que le XXIe siècle débutait avec le printemps arabe, symbole d’espoir rapidement oublié à cause du chaos qui s’est installé, l’œuvre de Koraïchi rappelle opportunément le message de tolérance qui est au cœur de la foi islamique et qui fonde l’enseignement des Maîtres.
Conçu comme un ouvrage somptueux, à la fois sobre et élégant, Maitres Invisibles fait dialoguer intimement textes et images. Les photographies de Ferrante Ferranti, compagnon de voyage et collaborateur de Rachid Koraïchi, donnent au lecteur l’occasion de pénétrer les coulisses de l’œuvre, à l’occasion de sa réalisation en vue de sa première installation à la Haus Der Kunst à Munich en 2010. Ces images permettent également d’apprécier les détails de chacune des bannières réalisées.
Auteur d’un plaidoyer pour ces mystérieux textiles, Chris Dercon, actuellement directeur de a Tate Modern à Londres, revient sur l’histoire complexe des rapports de force qui se jouent entre l’Orient et l’Occident, tandis que Gérard Hougton, directeur des projets spéciaux à l’October Gallery, nous propose de découvrir les coulisses de la création de cette œuvre au travers d’un entretien inédit avec l’artiste. Quant à Ferrante Ferranti, il nous relate son voyage vers la transcendance. Enfin, le dernier mot revient à Rachid Koraïchi, qui rappelle son respect infini envers ces mystiques.

Mireille SANCHEZ

"Maîtres invisibles" de Rachid Koraïchi. Photographies de Ferrante Ferranti. Éditions Actes Sud. 212 pages. 39 €.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.