Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Littérature > La Bibliothèque de Mireille : "Triangle isocèle" d’Elena Balzamo

< >

La Bibliothèque de Mireille : "Triangle isocèle" d’Elena Balzamo

mercredi 3 avril 2019

S’interrogeant sur ses souvenirs et « la puissance des clichés dans nos têtes », Elena Balzamo livre un court récit sur l’endoctrinement et la littérature inspiré de son enfance moscovite et de sa découverte du monde occidental au milieu des années 80.


Ayant grandi dans un pays communiste, l’auteur, fascinée par l’endoctrinement idéologique qui a marqué la génération de ses parents, cherche à en comprendre les mécanismes : comment s’opère-t-il ? Existe-t-il des antidotes ? De la Sibérie orientale à la Côte d’Azur, en passant par la Crimée et la Scandinavie, Elena Balzamo raconte son propre parcours et celui de quelques personnes croisées au gré de ses lectures, recherches ou souvenirs. Un itinéraire zigzaguant doublé d’un voyage dans le temps, qui tantôt la ramène à l’époque de ses études à Moscou, tantôt la projette dans le passé de ses personnages. Avec, comme fil conducteur, la littérature, meilleur moyen de s’orienter dans son territoire intérieur, un vaste triangle isocèle qui s’étend de l’Atlantique à l’Oural.
 Récemment, je me suis rendu compte d’un fait étrange : j’ai beau être née et avoir grandi dans un pays communiste, les membres du Parti que j’ai connus se comptent sur les doigts d’une main. Comment est-ce possible ? De cet étonnement, pas si anodin qu’il y paraît, l’auteur remonte ses souvenirs et questionne le rapport des autres et le sien, à l’endoctrinement. Ces invités de « marque », par exemple, venus se ressourcer au Bolchoï ou ce digne instituteur français, communiste de père en fils. Cet aventurier d’une autre époque, aussi, père d’une amie, qui a sans doute fait bien plus pour le Parti que ses reportages vantant les bienfaits des plans quinquennaux en Iakoutie ! Cette réflexion, Elena Balzamo la mène en l’associant à son propre parcours. C’est le passé que j’essaie de creuser en lisant, en écrivant, en traduisant, en faisant de la recherche. Pas le passé de toute l’humanité, de tous les temps, mais certaines choses qui ont eu lieu au cours des derniers siècles dans un certain triangle, disons, come de gaulle, entre l’Atlantique et l’Oural. Un triangle, en ce qui me concerne, isocèle.
Triangle isocèle, écrit avec humour et non sans finesse, invite à un voyage insolite dans la Russie des années 80. Et surtout éviter les cartes postales, dit l’auteur. Alors son livre met en lumières, interroge par petites touches, évoque sans nostalgie et laisse au lecteur le choix de son itinérance au fil des pages.

Mireille SANCHEZ

"Triangle isocèle", d’Elena Balzamo. Éditions Marie Barbier. 128 p. 12 €.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.