Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives




Accueil > Culture > Littérature > La Bibliothèque de Mireille : "Vers l’agroécologie, paroles de (...)

< >

La Bibliothèque de Mireille : "Vers l’agroécologie, paroles de paysans"

mardi 11 avril 2017


"Vers l’agroécologie, paroles de paysans" est un recueil de savoirs écologiques paysans dans les Parcs naturels régionaux de Provence-Alpes-Côte d’Azur. "J’ai du réapprendre à ne pas mettre d’engrais, parce qu’économiquement ce n’est pas rentable… Il est préférable d’instaurer des rotations de fourrages, de céréales et de légumineuses."
"Le bon équilibre, je sais que ce serait de l’agro-sylvo-pastoralisme."
"Agriculture et élevage ont longtemps été séparés. Doucement, on essaie de retravailler ensemble."

Ces paroles, extraites d’entretiens avec des paysans de la région Provence-Alpes-Côte d’ Azur, sont le cœur et la matière principale de ce livre qui entreprend de restituer, au gré des saisons et des territoires, des savoirs et des pratiques répondant aux défis agricoles contemporains. Ses auteurs, issus de six Parcs naturels régionaux et de l’association Geyser, sont convaincus que les réponses à ces défis doivent s’appuyer sur l’expérience des paysans eux-mêmes, et mobiliser à la fois leur capacité d’observation et d’innovation et l’héritage qu’ils ont reçu des anciens.

Explorer les richesses de notre passé… On arrive à relier ce qui était, ce qui est et ce qui sera. (Jacky et Évelyne, producteurs de roses, cueilleurs, distillateurs. La Palud-sur-Verdon). Loin des recettes miracles ou des modèles préfabriqués, ils proposent, à travers les témoignages recueillis, de se rapprocher de ces connaissances locales et empiriques pour inventer une alternative cohérente et pragmatique au modèle actuel. Ce livre entend mettre en avant la diversité régionale des modes production paysannes et des exemples de savoirs qui leur sont associés en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Les agriculteurs rencontrés y transcrivent leurs expériences, leurs observations, leurs perceptions, s’inscrivant dans un contexte d’exploitation qui leur est propre aux niveaux agronomique, pédoclimatique, écologique, économique, sociale et culturel.
Retour vers les traditions paysannes… Je me suis installé ici en pratiquant l’agriculture apprise à l’école, ça a vite été un problème (Roland Tourre, arboriculteur. Châteauneuf-de-Bordette).
Activer la vie du sol, associer les cultures, renforcer les liens entre agriculture et élevage, s’adapter aux sols et aux climats difficiles, économiser et partager l’eau, favoriser une protection naturelle des cultures, réhabiliter les variétés locales, préserver et valoriser les plantes sauvages, sont autant de chapitres abordés. Au plus proche de la terre… Quand on travaille avec le vivant, il n’y a pas de limite à la connaissance. (Gérard Saumas, maraîchage diversifié et grandes cultures. Mane). S’aventurer à faire autrement… On a des terres en or en Camargue ! Par contre… il faudrait qu’on arrive à mieux gérer l’arrosage et le drainage. (Robert Mauméjean, riziculteur. Gimeaux-Arles).

Bien sûr, la recherche scientifique et l’orientation des politiques agricoles influencent la nécessaire transition agroécologique. Mais il faut également regarder par-dessus la haie, dans les hameaux et dans les prés, écouter ce que disent les paysans d’aujourd’hui et entendre ce qu’ont laissé leurs parents et leurs grands-parents.
Sauver les variétés paysannes de blé… Une façon d’être libre en tant qu’agriculteur, c’est d’avoir des variétés anciennes… Aujourd’hui, je vis mon travail d’agriculteur comme un travail de collaboration avec la nature. (Gérard Guillot, producteur de céréales et légumineuses. Les Granges-Montfuron).
Un retour à la terre… L’agroécologie c’est notre cheval de bataille depuis le début. C’est notre raison de vivre. C’est une mise en adéquation de nos idées et de notre pratique. (Jean-François Cusset, maraîcher. Moissac-Bellevue)

Mieux encore, les agriculteurs doivent être au centre du changement.C’est l’objectif affiché par les auteurs de cet essai qui souhaitent valoriser les expériences prometteuses et favoriser les échanges et la réflexion collective autour de ces pratiques.
Mireille SANCHEZ

"Vers l’agroécologie, paroles de paysans" - Éditions Actes Sud - 224 pages - 32 €.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.