Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Culture > Littérature > La Bibliothèque de Mireille : "Voyager" de Russel Banks

< >

La Bibliothèque de Mireille : "Voyager" de Russel Banks

dimanche 21 mai 2017

Russell Banks, une des voix majeures de la littérature américaine contemporaine, se raconte entre souvenirs et récit intime dans son superbe dernier livre : "Voyager". L’auteur, avec son brillantissime talent d’écriture, fait une fois encore œuvre de littérature livrant à sa plume ses voyages tout à la fois autour du monde et au cœur de sa vie.

Un homme qui s’est marié quatre fois a bien des explications à fournir. Surtout, peut-être, s’agissant d’un homme originaire du Nord de la Nouvelle-Angleterre, âgé de quelque soixante-quinze ans qui, depuis son adolescence a toujours rêvé d’évasion, de jeunesse perpétuelle, d’incalculables richesses, de renouveaux érotiques, narcotiques ou sybaritiques, de grandes aventures amoureuses de mystères et d’intrigues, et qui, très souvent, a dirigé ces rêves vers les Caraïbes.

Aujourd’hui âgé de 75 ans, Russel Banks n’a cessé, depuis plus d’un demi-siècle, de tenter d’assouvir sa faim de voyages : "Depuis l’enfance, écrit-il, j’ai toujours aspiré à la fuite, au rajeunissement qu’elle procure, à l’attrait des recommencements -que ce soit sous le signe de l’érotisme, des substances narcotiques, voire de la débauche-, aux amours ardentes, au mystère et aux intrigues diverses." Désir qui l’a conduit aussi bien dans les îles verdoyantes et les eaux turquoises de la Caraïbe qu’aux sommets de l’Himalaya ou des Andes.
Dans Voyager, Russel Banks, explorateur impénitent, partage avec son lecteur les temps forts de ses voyages : ainsi d’un entretien avec Fidel Castro à Cuba ; d’une virée en voiture avec des amis d’université pour rejoindre un rassemblement hippie à Chapel Hill, en Caroline du Nord ; de "l’enlèvement" de sa future quatrième femme, Chase, qu’il épouse à Édimbourg ; du souvenir d’une folle équipée à bord d’un 4x4 orange métallisé jusqu’à la Seward Highway en Alaska.
Au fil de chacun de ces récits, Banks examine sa vie mais, plus largement, le monde qui l’a entouré. C’est au cœur du parc national des Everglades, en Floride, qu’il décrit comme "un lieu parfait pour voyager dans le temps", qu’il retrace l’origine de sa propre ligne de vie : "Je ne cesse de revenir en arrière et c’est avec une clarté croissante que je revois les lieux et les "moi" passés. Et, également, le passé de la planète."
Se remémorant ses voyages aux Caraïbes dans l’essai qui donne son titre à l’ouvrage, "Voyager", Banks dissèque en toute (et parfois douloureuse) intégrité les rapports qui furent les siens avec ses quatre épouses successives. Dans l’Himalaya, il s’embarque pour une autre forme de quête de soi : "On gravit une montagne non pour la conquérir mais pour quitter la terre et s’élever dans le ciel", écrit-il.
Ce captivant recueil de récits aussi intègre que méditatif mêle merveilleusement dimension sociale, personnelle et historique tout en ouvrant, pour chacun de ses nombreux lecteurs, un chemin vers le cœur et l’âme de cet immense écrivain, aussi prestigieux que respecté.

Mireille SANCHEZ

"Voyager". Récits de voyages, de Russel Banks. Éditions Actes Sud. 320 pages. 22,50 €.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.