Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Littérature > La Bibliothèque de Mireille : coup de cœur du mois de mai de la librairie " (...)

< >

La Bibliothèque de Mireille : coup de cœur du mois de mai de la librairie " L’Arbre à dires " en Algérie !

dimanche 13 mai 2018

JPEG - 99.4 ko
L’Arbre à dires au 48, chemin Sidi Yahia, Hydra 16016 Alger (Photo D.R.)

Place aux libraires ! Pour les lecteurs de Destimed, nous allons à la rencontre des libraires de toute la Méditerranée. Escale en Algérie, dans la ville d’Alger, où Mohamed Chakib, de la librairie "L’arbre à dires", nous fait part de son coup de cœur du mois !

"La crise du monde moderne" de René Guénon

Dans cet essai d’une précision linguistique quasi chirurgicale, René Guénon s’attelle à une critique incisive et sans concessions du monde moderne. Texte truffé de références aussi bien historiques qu’ésotériques, « La crise du monde moderne » se veut une réhabilitation de la vision traditionnelle du monde face à la vision moderne qui se construit sur le "rejet pur et simple" des doctrines traditionnelles. Essai d’introduction à la pensée guénonienne et aux "doctrines Orientales", il offre aussi une analyse d’une grande lucidité sur le monde moderne, ses dérives et déviations. Livre qui s’articule sur huit chapitres en plus de l’avant propos et des conclusions, « La crise du monde moderne » n’omet aucun aspect des altérations du monde moderne à la lumière des doctrines traditionnelles mises à l’écart par l’Homme moderne. Essai à découvrir, « "La crise du monde moderne" est d’une universalité telle que tous ceux qui sont dans une recherche intellectuelle et/ou initiatique pourraient y trouver un support et une vision qui se place par delà tout "isme" représentatif d’un système de pensée ; ni libéralisme, ni relativisme, ni matérialisme ; point d’isthme non plus entre Orient et Occident ». Mohamed Chakib

Extrait : « Un des caractères particuliers du monde moderne, c’est la scission qu’on y remarque entre l’Orient et l’Occident. Il peut y avoir une sorte d’équivalence entre des civilisations de formes très différentes, dès lors qu’elles reposent toutes sur les mêmes principes fondamentaux, dont elles représentent seulement des applications conditionnées par des circonstances variées. Tel est le cas de toutes les civilisations que nous pouvons appeler normales, ou encore traditionnelles ; il n’y a entre elles aucune opposition essentielle, et les divergences, s’il en existe, ne sont qu’extérieures et superficielles. Par contre, une civilisation qui ne reconnaît aucun principe supérieur, qui n’est même fondée en réalité que sur une négation des principes, est par là même dépourvue de tout moyen d’entente avec les autres, car cette entente, pour être vraiment profonde et efficace, ne peut s’établir que par en haut, c’est-à-dire précisément par ce qui manque à cette civilisation anormale et déviée. Dans l’état présent du monde, nous avons donc, d’un côté, toutes les civilisations qui sont demeurées fidèles à l’esprit traditionnel, et qui sont les civilisations orientales, et, de l’autre, une civilisation proprement anti-traditionnelle, qui est la civilisation occidentale moderne. » René Guénon.
Propos recueillis par Mireille SANCHEZ

"La crise du monde moderne" de René Guénon. Éditions Folio essai. 211 pages. 8,30 €. 1500 D.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.