Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Littérature > La Bibliothèque de Mireille : coups de cœur "poche" du mois d’avril de la (...)

< >

La Bibliothèque de Mireille : coups de cœur "poche" du mois d’avril de la librairie "La Boîte à lire" à Chypre !

dimanche 15 avril 2018

Place aux libraires ! Pour les lecteurs de Destimed, nous allons à la rencontre des libraires de toute la Méditerranée. Escale à Chypre, dans la ville de Nicosie, dans la librairie « La Boîte à Lire ». Anna Achilleos et Mary Hadjiloucas nous font part de leurs coups de cœur en livres de poche.

« Du sang sur la soie », d’Anne Perry


« Anne Perry, dans un style vif, incisif excelle à restituer l’atmosphère de Byzance à son déclin. Luttes intestines. Trahisons. Meurtres. Intrigues entre des familles puissantes, celles qui furent contre le schisme et celles qui étaient pour. Puissance de l’Eglise, et pouvoir des eunuques. Une femme, déguisée en eunuque, brave les dangers et réussit à pénétrer dans l’entourage du palais pour prouver l’innocence de son frère. »

« Du sang sur la soie », d’Anne Perry. Éditions 10/18. 756 p. 10 €.

« Les délices de Tokyo », de Durian Sukegawa


« A Tokyo, un cerisier en fleurs semble veiller sur un pâtissier plutôt paresseux. Une vieille dame, telle une fée, surgit d’on ne sait où, pour initier cet apprenti pâtissier aux secrets d’une recette. Qui est cette femme aux doigts déformés, qui néanmoins crée des merveilles, et quel terrible secret cache-t-elle ? L’amour du Beau et de la perfection. Une osmose entre les êtres et la nature. Une véritable correspondance baudelairienne. Un haïku. »

« Les délices de Tokyo », de Durian Sukegawa. Éditions Le livre de Poche. 224 p. 6,90 €.

« Testament » de David Gibbins


« En 585 av. J.C. un prêtre israélite confie à l’explorateur carthaginois le bien le plus précieux de son peuple l’Arche de Noë pour la sauver des Babyloniens qui avaient envahi Israël et emmener les Israélites en exil. De nos jours un archéologue anglais et son ami, lors d’une plongée sous-marine découvrent un trésor enfoui à bord d’un navire bombardé pendant la Seconde Guerre mondiale. Et pas seulement. Ce qu’ils ont trouvé peut changer les données de l’Histoire. »

« Testament » de David Gibbins. Éditions Pocket. 512 p. 8,30 €.

« L’homme qui voyait à travers les visages » d’Éric-Emmanuel Schmitt


« Un jeune journaliste stagiaire vit dans un squat et se fait harceler par son patron. Sommé de sortir dans la rue pour trouver le bon scoop, il tombe sur un attentat terroriste. Il s’évanouit et est transporté à l’hôpital où il reprend des forces. Ce garçon a un don : il voit les morts qui accompagnent les vivants. Ce qui crée des situations parfois bizarres, sinon burlesques. Impliqué à son corps défendant à cet attentat, il cherche le bon scoop. Il a alors l’idée d’interviewer quelqu’un d’important : Éric-Emmanuel Schmitt lui-même. L’écrivain alors, se met en scène et se laisse interviewer par ce jeune journaliste. Mieux, il en profite pour interviewer par journaliste interposé, Dieu Lui-même et propose une analyse très intéressante des trois Livres sacrés. La fin du roman est aussi inattendue que métaphysique. »

« L’homme qui voyait à travers les visages » d’Éric-Emmanuel Schmitt. Éditions Le livre de poche. 384 p. 7,30 €.

Propos recueillis par Mireille SANCHEZ

La Boîte à lire Anna Achilleos et Mary Hadjiloucas 8e, rue Prevezas - 1065 Nicosie - Chypre Plus d’info : laboitealire.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.