Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Culture > Littérature > La Bibliothèque de Mireille : l’Hymne à la beauté de Matthieu Ricard, moine (...)

< >

La Bibliothèque de Mireille : l’Hymne à la beauté de Matthieu Ricard, moine bouddhiste, photographe et auteur.

mardi 21 juillet 2015


Matthieu Ricard nous en met plein les yeux. « Un hymne à la beauté, voilà ce qu’est pour moi la photographie », dit Matthieu Ricard. En près de 200 photos, saisissant ce qu’il appelle des « moments magiques », il nous offre l’essence même de l’Himalaya (Népal, Tibet, Bhoutan) et du peuple himalayen. Libéré des contraintes d’économie de pellicules par le numérique, équipé d’un boitier EOS-5D, Matthieu Ricard saisit l’expression des visages, l’atmosphère d’une situation mais surtout la lumière ou plutôt les lumières. Celles des êtres et celles des paysages. Henri Cartier-Bresson a dit de ses photographies : « La vie spirituelle de Matthieu et sa caméra ne font qu’un. De là jaillissent ces images, fugitives et éternelles ». C’est bien de cela dont il s’agit, ces "moments magiques" sont bien sûr capturés par le photographe mais aussi par le moine bouddhiste. Les photographies de Matthieu Ricard éclairent notre propre regard de lumières et de couleurs. Il y a dans ces clichés, une telle beauté, tellement de bienveillance. Au fil des pages, s’offrent au lecteur l’immensité des paysages, des contreforts de l’Himalaya la capture d’un ciel ou d’une vallée (vallée de Denkhok, vallée du Yangzi, vallée de Bar chungn). Les lacs (le lac sacré Manasarovar, le lac sacré Kokonor, le lac turquoise de Yamdrok-Tso ou le mantra "Om Mani Padmé Houng" du lac de Yiloung Lhatso). Les danseurs (au monastère tibétain de Shéchèn, au Népal, au monastère de Trongsar, au Bhoutan). Les jeux équestres et les cavaliers tibétains lors du festival de Mani Guenkok au Kham (Tibet oriental). Des enfants bhoutanais, népalais et, tibétains ; des femmes, des nomades, des villageois et pèlerins. Ou bien des photos de foules immenses venant recevoir la bénédiction d’un maître spirituel. Les moines méditent, prient, chantent ou volent (!) ; moines au tambour ou philosophant (discussions philosophiques au monastère de Dzongsar). Photos aussi des drapeaux de prières à Myniak (Tibet), à Thimphou (Bhoutan), à Namo Bouddha (Népal) ou de pierres gravées. Chaque photo témoigne de la joie et de la dignité des habitants, de la force et de la dévotion des moines. Un livre débordant de vie et de couleurs. Chaque photo de Matthieu Ricard est une offrande à celui qui la regarde. Et pour tant de beauté, ཐུགས་རྗེ་ཆེ། (tou-djé-tché), merci.
L’auteur : Né en 1946, Matthieu Ricard est le fils du philosophe Jean-François Revel et de l’artiste peintre Yahne Le Toumelin. Il voyage en Inde pour la première fois en 1967, où il rencontre de remarquables maîtres spirituels tibétains. Après avoir complété sa thèse en génétique cellulaire, il décide de s’établir dans l’Himalaya où il devient moine et réside depuis près de trente ans. Il est l’interprète français du Dalaï-lama depuis 1989. Matthieu Ricard photographie depuis trente-cinq ans les maîtres spirituels, la vie dans les monastères, l’art et les paysages du Tibet, du Bhoutan et du Népal. Il est également l’auteur de plusieurs livres de photographies dont, en français, L’Esprit du Tibet, Moines et danseurs du Tibet et Himalaya bouddhiste avec ses amis Danielle et Olivier Föllmi ou encore 108 Sourires. Ses photographies ont été exposées dans de nombreux musées et galeries du monde. Matthieu Ricard consacre l’intégralité de ses droits d’auteurs à des projets humanitaires au Tibet, au Népal et en Inde.
Mireille SANCHEZ
"Hymne à la beauté", de Matthieu Ricard. Éditions de la Martinière - 200 pages - 25€

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.