Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Musique / Opéra > La Criée à Marseille : Viva Vivaldi avec Café Zimmermann

< >

La Criée à Marseille : Viva Vivaldi avec Café Zimmermann

mercredi 11 février 2015

JPEG - 220.5 ko
Café Zimmermann petite formation de chambre pour cordes virtuoses (Photo Pascal Gérard)

Le Café Zimmermann est ensemble créé en 1999 par le violoniste Pablo Valetti et la claveciniste Céline Frisch. Cette dernière, native de Marseille a étudié au Conservatoire d’Aix-en-Provence, puis à la Schola Cantorum de Bâle, là où Pablo Valetti s’est formé. C’est dire que la complicité sur scène entre ces deux artistes se voit, s’entend, se ressent, entraînant tous les autres musiciens de la formation vers l’excellence. En résidence au Grand Théâtre de Provence depuis 2011, Café Zimmermann s’est produit le week-end dernier à la Criée de Marseille. Un concert bonheur, flamboyant qui fut un avant-goût de celui que le groupe donnera le 9 avril prochain en l’Église Saint-Jean-de-Malte d’Aix-en-Provence, date à laquelle il accompagnera, dans le cadre du Festival de Pâques 2015, les soprano et baryton Sophie Karthäuser et Christian Immler.
Au programme de ce récital marseillais inscrit dans la manifestation "La folle criée", reprise provençale de "La folle Journée" de Nantes, des morceaux de Vivaldi. A deux ou quatre violons, au violoncelle, et clavecin, tout concourut à donner une ambiance festive à cette musique de Vivaldi qui rend particulièrement heureux même quand elle dessine les contours du visage de la nostalgie. On soulignera d’emblée la virtuosité de l’ensemble, mise non pas au service de la seule dextérité mais nourrissant une lecture poétique des œuvres. Élégance, pour trois-quarts d’heure -format de chaque concert de "La folle Criée"- durant lesquels la perfection des violons a contribué à émouvoir l’auditoire. Certes on pourra chicaner un peu en trouvant le son du violoncelle moins clair, moins lumineux que celui des autres cordes mais c’est bien peu au regard de la fête sonore offerte par le Café Zimmermann. Interprétant les différents concertos pour cordes de Vivaldi avec le même soin, s’efforçant à saisir toutes le couleurs des œuvres dans une palette infinie de nuances l’ensemble a conquis. La sobriété du cadrage du récital, quatre morceaux en tout, n’enlevant rien à la beauté du moment, le clavecin de Céline Frisch demeurant un apport permettant à chaque œuvre.
Jean-Rémi BARLAND
Le Café Zimmermann sera en concert le 9 avril à 20h30 en l’église Saint-Jean-de-Malte dans le cadre du Festival de Pâques 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.