Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Marseille Provence 2013 > L’événement Capitale > La « Culture Rom », sujet de réflexion au programme de MP2013

< >

La « Culture Rom », sujet de réflexion au programme de MP2013

jeudi 3 octobre 2013

Le questionnement sur la « culture rom », objet d’un séminaire à l’initiative de la Région Paca fin septembre dans le cadre de MP-2013, se poursuivra ce 4 octobre à Aix-en-Provence en élargissant cette thématique sous le titre « la culture des roms-les roms dans la culture » pour aboutir en novembre à Marseille à une réflexion sur la création d’un « Institut Européen Rom ».

JPEG - 125.9 ko
(Photo D.R.)

Cette rencontre à l’initiative de l’ambassade de Hongrie en France se tiendra ce vendredi 4 octobre à 14h30 à l’Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale d’Aix-en-Provence. Hasard du calendrier, le soir même au théâtre Toursky à Marseille des comédiens roms de la compagnie Bahamut Production présenteront leur création Slobodjuja Odysseia sur l’errance des roms avec des textes librement inspirés de celle d’Ulysse.
Le premier de ces séminaires prévus de longue date a eu lieu à Marseille les 25 et 26 septembre à l’Hôtel de Région à l’invitation du conseil régional Paca sur le thème de « la dimension européenne de la culture des roms » avec le réseau européen d’études romani. « Nous avons entrouvert une porte et c’est un succès », a déclaré Aïcha Sif, conseillère régionale et présidente de la commission culture et patrimoine culturel lors d’un point presse. C’est «  la première fois qu’une Capitale européenne de la culture s’engage ainsi en faveur de la diffusion de la culture rom » ; il s’agit là d’un «  vrai projet européen », a précisé Ulrich Fuchs, directeur général adjoint de MP2013. Assurant que l’inscription de la culture rom dans le programme de MP2013 avait été prévue au départ de la candidature de Marseille avant que la ville de Kosice soit sa jumelle capitale culturelle européenne à l’autre bout de l’espace Schengen ou elle est confrontée à de graves problèmes avec la communauté rom de Slovaquie.
En tant que Capitale de la Culture 2013, Marseille se devait de faire une place à cette culture victime des stéréotypes auxquels se raccrochent les roms eux-mêmes pour «  ressembler au miroir que les "gadjés" leurs tendent » avec l’image des saltimbanques nomades qu’ils devraient être, a indiqué Jean-Pierre Liégeois, sociologue, membre du comité scientifique du réseau européen d’études romani, dans un opuscule consacré à la Culture rom et tsigane (1). Avec la participation d’universitaires (y compris des États-Unis et de Russie), de représentants de la Commission Européenne et du Conseil de l’Europe et d’observateurs de pays européens, une dizaine de tables rondes, rencontres, séminaires, concerts, projections de films et expositions ont été prévus à Marseille et Aix-en-Provence.
Les roms, manouches, tsiganes et gitans sont obligés de se fondre dans la masse, de s’intégrer, au lieu d’être fêtés comme « les premiers européens » étant « partout chez eux dans ce territoire depuis un millénaire sans être accepté nulle part », a rappelé Jean-Pierre Liégeois, cheville ouvrière de ces rencontres. Il appelle à lutter contre les préjugés, à être «  très attentifs » et à « construire des passerelles dans l’adéquation de politiques locales nationales et européennes » pour cette population estimée à 12 millions de personnes.
«  L’ignorance de la culture de l’autre est un prétexte à non intégration alors que la reconnaissance d’une culture permet des échanges en dehors des stéréotypes », a pour sa part estimé Laura Cassio de la direction générale Éducation Culture, coordinatrice du réseau d’études romani à la Commission Européenne. Son alter ego au Conseil de l’Europe, Kharin Merkle, a enfin souhaité un « changement d’attitude » envers les roms tout en regrettant que cela n’impliquerait pas obligatoirement un « changement de comportement ».
La Région Paca accueillera à nouveau un séminaire les 30 et 31 octobre, à la Villa Méditerranée à Marseille, sur le thème de « la dimension européenne de la culture des roms : valorisation et mise en réseau » avec le Conseil de l’Europe pour « concrétiser ce réseau européen ». Ce cycle de rencontre devrait se terminer les 18 et 19 novembre à Marseille, à l’invitation de l’Institut Culturel Italien pour réfléchir à la « Création d’un Institut Européen Rom » avant une dernière rencontre le 11 décembre à la cité des associations à Marseille pour une journée de réflexion et d’échanges sur le thème de l’école « ici et là-bas ».
Antoine LAZERGES
Programme des manifestations rom et tsigane Marseille-Provence 2013
(1) « Roms et Tsiganes, une culture européenne », la brochure

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.