Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Société > La Régie départementale des transports (RDT) des Bouches-du-Rhône a lancé, ce (...)

< >

La Régie départementale des transports (RDT) des Bouches-du-Rhône a lancé, ce vendredi 12 avril, le wifi gratuit sur la ligne Aix-en-Provence- Marseille.

samedi 13 avril 2013

C’est au sein de la gare routière de Marseille, sise Gare Saint-Charles, que la RTD13 a présenté une innovation qui va permettre aux passagers des autocars, de la ligne Aix-Marseille, de surfer à loisir et gratuitement sur internet à partir de leur smartphone, tablette et autre ordinateur portable.

JPEG - 106.2 ko
Pierre Reboud, directeur général de la RTM, André Guinde, président de la RDT13, une conseillère générale aixoise, Marie-Louise Lotta, MPM et ville de Marseille, Lisette Narducci, maire des 2/3, et Paul Sillou, directeur général de la RDT13. (PHOTO P.M-C.)
JPEG - 104.6 ko
Un accès aux personnes à mobilité réduite est prévu sur l’ensemble de la flotte (PHOTO P.M-C.)
JPEG - 62.5 ko
Deux écrans sont installés dans les autocars pour diffuser des infos en temps réel (PHOTO P.M-C.)
JPEG - 108.7 ko
La RTD13 célèbre cette année son centième anniversaire (PHOTO P.M-C.)

En effet, la centenaire RDT13, fait figure de précurseur en équipant la ligne Aix-en-Provence-Marseille d’un réseau wifi. Ainsi les 31navettes, qui opèrent 276 rotations quotidienne, vont disposer d’Internet, gratuit et illimité, en se connectant directement depuis la navette. Le système mis en place permet également de diffuser, sur les 2 écrans installés dans les autocars, des informations aux voyageurs en temps réel : état de la circulation, actualités, vidéo. Et, de la vidéoprotection, chaque autocar est équipé de 2 caméras qui enregistrent ce qui se passe à l’intérieur. La connexion directe avec le central de la RDT13 peut être activée par le conducteur à tout moment, en cas de besoin.

Pierre Reboud, directeur général de la RTM, revient sur la gare routière -dont l’exploitation est assurée depuis janvier 2012 par la RTM- en avançant le terme « intermodalité » pour cet espace où se côtoient « les autocars interurbains du conseil général, de la Région, les internationaux, les métros et bus de la RTM et enfin le train avec le TGV ». Il souhaite à l’instar « des titres combinés mis en place depuis 10 ans », aller « vers un titre unique », à l’étude depuis 4 ans.
Marie-Louise Lotta représentant Eugène Caselli, président de MPM, et Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, estime que la navette Aix-Marseille « destinée en majorité aux étudiants pourrait également devenir celle des chefs d’entreprises avec le wifi . »
André Guinde, président de la RDT 13 et vice-président du conseil général des Bouches-du-Rhône, représentant Jean-Noël Guérini, met en exergue le parcours de la régie qui a démarré en 1913 par le rail suivi en 1921 par le tramway, en 1948 le trolleybus et enfin en 1965, l’autocar. Il regrette que les cars « ne représentent que 10% du flux ». « La Régie, fer de lance du conseil général entend innover pour se démarquer du tout voiture car pour quitter l’automobile, il faut un service rapide, fiable et innovant. » Souhaitant même, un transport en site propre Marseille-Aix-Aubagne et l’aéroport Marseille-Provence. Il aborde alors la question de la métropole : « Le transport devrait être la responsabilité numéro1 d’une politique unique, moderne et adaptée pour répondre aux attentes des utilisateurs. »

Le wifi dans les autocars est donc une étape dans l’innovation, puisqu’il est question ici d’une première en France. Et pour accéder à cette offre, les voyageurs devront se connecter sur le réseau « RDT13GOWEX FREEWIFI » ou télécharger l’application Smartphone WiFi donnant accès au réseau.
Il est à noter que la navette Aix-Marseille est la ligne la plus importante du réseau départemental de transports Cartreize. Ce réseau, qui compte près de 38 lignes, 9 millions de voyageurs, est placé sous la responsabilité du conseil général des Bouches-du-Rhône. « Sa fréquentation a doublé depuis juillet 2001, pour atteindre 2,25 millions de voyageurs en 2012. », souligne André Guinde. Face à l’afflux de passagers, les fréquences de départ ont été cadencées 5 minutes en période de pointe ainsi qu’entre midi et deux, et à 10 minutes le reste de la journée. Ce cadencement à cinq minutes est unique en France dans le transport interurbain.

Patricia MAILLE-CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.