Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Ailleurs > Société > La douane démantèle un réseau de trafiquants d’anabolisants dans la région de (...)

< >

La douane démantèle un réseau de trafiquants d’anabolisants dans la région de Marseille et de Nice

vendredi 9 décembre 2016

Le 14 juillet 2016, un fourgon conduit par un chauffeur bulgare a été intercepté par la brigade des douanes d’Avignon. La fouille du chargement a permis la découverte de près de 416 000 comprimés et fioles de médicaments anabolisants. Cette saisie constitue une prise record sur le territoire national.

Le Service National de Douane Judiciaire (SNDJ) s’est vu confier la poursuite de l’enquête en flagrance par le Parquet d’Avignon. A l’issue de sa garde à vue, « le chauffeur a été écroué et une information judiciaire a été ouverte ». Les déclarations du chauffeur concernant la livraison des anabolisants directement vers la Grande-Bretagne ont été remises en cause par l’enquête menée par les agents du SNDJ et notamment « l’exploitation des données téléphoniques, qui permet de démontrer que le fourgon a fait un crochet pour une livraison dans la citée phocéenne. »
Les investigations techniques et internationales ont conduit à identifier « un réseau criminel, qui introduit illégalement des anabolisants en provenance de Bulgarie, dont une bonne partie sont contrefaisants ou falsifiés. » La distribution des anabolisants avait lieu, dans les villes de Marseille et Nice, « soit par l’intermédiaire de revendeurs locaux soit avec la complicité de gérants de salles de sport et de remise en forme, voire directement à certains gros consommateurs. » Après l’interpellation du chauffeur, le réseau s’était réorganisé en se faisant livrer les médicaments par voie postale. « Ce trafic d’anabolisants a procuré des revenus illicites mensuels moyens de 4 300 euros pour les deux principaux organisateurs du réseau pendant les 8 premiers mois de l’année. Depuis la rentrée de septembre des pointes de gains à 2 500 euros par jour ont été enregistrées », indique le SNDJ
Du 28 novembre au 2 décembre 2016, les agents du SNDJ ont procédé aux interpellations et auditions du principal organisateur, du responsable du stock à Marseille et d’un revendeur local sur Nice ainsi que de plusieurs clients. «  8 perquisitions ont été effectuées et 5 colis postaux ont été interceptés avant leur livraison, lesquels ont permis la découverte et la saisie de plus de 68 000 comprimés et fioles de produits anabolisants supplémentaires. » L’équipe maître-chien spécialisée dans la détection des billets (cash-dog) de la douane de Marseille a participé à ce dispositif et a permis « la saisie de 16 300 euros provenant directement du trafic. A l’issu des déferrements, le chef du réseau a été écroué ».
Le SNDJ de rappeler : « Cette affaire souligne l’action des services douaniers dans la lutte contre le trafic de produits dopants et le démantèlement d’organisations criminelles mettant en œuvre un circuit international d’approvisionnement et rapportant des bénéfices très substantiels »
Plus d’info : douane.gouv.fr

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.