Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Provence > Société > Lancement de la campagne de sensibilisation et d’information - au risque (...)

< >

Lancement de la campagne de sensibilisation et d’information - au risque feux de forêts - #MoiJeProtège sur Twitter

mardi 8 août 2017

Avec ses 171 000 hectares concernés par le risque feux de forêts, et plus de 300 départs de feu chaque année, les Bouches-du-Rhône est l’un des trois départements soumis au plus fort risque d’incendie de forêts sur la région méditerranéenne. Ce début d’été encore, à la mi-juillet, les incendies de Peynier et de Carro ont ravagé plus de
200 hectares. Des milliers d’hommes et de femmes se sont mobilisés pour lutter contre les flammes et protéger la population. Mais ces soldats du feu, professionnels ou bien encore bénévoles, ne sont pas les seuls acteurs du combat : nos actions -à tous- ont un impact notable sur ces catastrophes a minima prévisibles. C’est pourquoi il est important de connaître les bons gestes et comportements, tant pour prévenir que pour agir, en cas de risque incendie.
Dans cette perspective, la préfecture des Bouches-du-Rhône lance la campagne de
sensibilisation et d’information #MoiJeProtège sur Twitter. Cette campagne, à la fois pour prévenir et protéger au mieux les personnes, s’articule autour de trois axes :
- Les bons gestes et comportements à adopter pour éviter les départs de feu.
- Les bons gestes et comportements à adopter en cas d’incendie déclaré.
- S’engager pour lutter contre le risque incendie.
Ces axes sont développés au travers d’infographies visant à présenter les consignes à respecter pour préserver les forêts, et les populations, des feux.

Messages

  • Intéressant, mais insuffisant quand on connait le civisme (!) des habitants. Il faut aller plus loi, et savoir comment associer les habitants en les rendant acteurs de la prévention.

    Pour les jours de très grand risques, il devrait y avoir une mobilisation citoyenne de volontaires, par commune, pour à la fois guetter, se poster sur les axes les plus sensibles, identifier les véhicules circulant à proximité des massifs interdits.

    Comme au Japon pour les tremblements de terre, il faut développer dans les établissements scolaires une culture du risque incendie.
    Enfin, il faut s’attaquer sérieusement à toutes ces constructions nouvelles dans les pins.

    On ne peut plus demander aux seuls pompiers d’intervenir dans ce domaine.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.