Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Culture > Littérature > Le Coin Lecture de Régine : "Affaires d’ados" d’Agnès Naudin

< >

Le Coin Lecture de Régine : "Affaires d’ados" d’Agnès Naudin

mercredi 2 octobre 2019

Capitaine de police au sein d’une brigade territoriale de protection de la famille, Agnès Naudin convie le lecteur à une plongée en immersion tant dans sa vie privée que dans sa brigade. Son livre, "Affaire d’ados", atteste combien il est difficile de définir des règles générales applicables à tous les jeunes, sans discernement.


Adolescence : phase du développement humain qui commence trop tôt et finit trop tard. C’est pourtant l’une des étapes déterminantes de la vie. Mais comment se construit-on en détruisant les repères que nos parents nous ont donnés ? Sans direction, sans objectif ? Je n’ai encore jamais croisé un adolescent qui soit parvenu à la réalisation de soi. Et encore moins dans mon bureau.

Retour sur trois affaires d’ados : une orgie entre mineures, filmée et diffusée sur les réseaux ; une liaison entre une fille de 12 ans et son oncle par alliance de trente ans son aîné ; le viol d’un frère sur sa demi-sœur. Cas particuliers tristement ordinaires, qui posent, plus largement, la question du consentement, de la maturité de ces jeunes et de leur éducation - notamment sexuelle.
Au fil des interrogatoires et de ces enquêtes, Agnès Naudin brosse un tableau fidèle, à vif et sans tabou de son quotidien de flic -avec les incohérences et les dysfonctionnements propres à sa brigade-, mais aussi de mère célibataire en quête d’équilibre. Qu’il serait simple pour la justice qu’un adolescent soit toujours une victime, juste par le fait de son âge ! Les trois cas dont fait état Agnès Naudin prouvent qu’il faut souvent enquêter patiemment et objectivement pour savoir où placer le curseur entre victime consentante ou abusée. L’auteure décrit aussi son métier, l’ambiance d’une brigade ou sa vie de femme et de mère. Ainsi, elle nous rappelle que la police n’est pas qu’une entité mais aussi et surtout, un ensemble d’individus tentant de trouver la vérité dans un dossier en faisant abstraction de leur propre mal être ou difficultés personnelles.

Régine ZOHAR

"Affaires d’ados" d’Agnès Naudin. Éditions Le Cherche Midi. 320p. 18 €.

Extrait :
21 février
Le téléphone sonne en fin de journée. C’est le magistrat du parquet. Il nous raconte qu’une jeune fille s’est présentée hier au commissariat avec ses parents. Elle aurait eu des relations sexuelles avec le beau-frère de son père. Mais elle explique que cela ne l’a jamais dérangée et qu’elle ne l’a jamais repoussé.
Voici un exemple d’affaire où la jeune fille est consentante. Mais elle a moins de 15 ans, donc selon la définition du Code pénal, elle n’a pas le discernement nécessaire pour être "réellement consentante".
En France, nous considérons qu’avant 15 ans les filles ne connaissent rien en matière de sexualité. Mais, dans mes affaires, les adolescentes que je rencontre sont bien renseignées sur le sujet. Je dirais même qu’elles sont plus avancées que moi quand j’avais leur âge. J’avoue avoir parfois l’impression d’être une sainte-nitouche. Quoi qu’il en soit, le plus important pour nous est de vérifier si elles sont réellement en mesure de savoir ce qu’elles font. Si elles ne sont pas sous emprise, vu leur jeune âge.
Et ça, seule une enquête peut le déterminer.
(…)
La loi a décidé de diminuer l’âge de ce consentement – désormais fixé à 13 ans – prenant en compte l’évolution des jeunes et surtout de leur maturité. Cette question de l’âge me perturbe car, pour ma part, elle ne révèle rien de la réelle maturité du jeune. Ce n’est qu’un chiffre, un "seuil" très arbitraire. Ces affaires ne peuvent être traitées qu’au cas par cas. Au fond, cela doit relever de la décision des juges : savoir si le jeune est, selon sa maturité sexuelle individuelle, en mesure de consentir de façon "éclairée" à l’acte sexuel.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.