Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Culture > Littérature > Le Coin Lecture de Régine : "S’il te plaît, aide-moi à vivre" de Jeanne (...)

< >

Le Coin Lecture de Régine : "S’il te plaît, aide-moi à vivre" de Jeanne Siaud-Facchin

samedi 7 septembre 2019

S’il te plaît, aide-moi à vivre énonce très clairement les méthodes psychologiques employées par l’auteur, spécialiste dont les résultats sont professionnellement reconnus. Par son engagement, sa méthodologie et son approche, Jeanne Siaud-Facchin prouve qu’il ne suffit pas de savoir écouter pour aider, il faut aussi accompagner un patient sur la voie de sa guérison.


Jeanne Siaud-Facchin est psychologue, psychothérapeute, fondatrice des centres de psychologie intégrative Cogito’Z. Elle pratique et enseigne la méditation de pleine conscience, a créé des programmes et des thérapies innovantes. Ce livre est né de ce que j’ai appris, de ce que j’ai compris. De ce que chacun m’a transmis. Chaque enfant, chaque adolescent, chaque adulte que j’ai rencontré m’a confrontée à ce même défi, que j’avoue avoir toujours accepté : “S’il te plaît, aide-moi à vivre.” Se sentir à sa place, être fier de qui on est, de ce qu’on accomplit, pouvoir se retourner plus tard sur sa trajectoire et ne rien regretter, c’est ce qui me semble avoir la plus grande valeur. Une psychologie qui a pour ambition, pour intention, pour conviction de nous aider à mieux vivre. Notre vie. La nôtre. Cette vie si forte et si fragile que nous tentons de faire tenir debout, et nous avec, pour avancer. Jeanne Siaud-Facchin

Nombreuses sont les approches psychologiques, certaines suivent une mode ou un courant, d’autres, comme celle décrite dans le livre de Jeanne Siaud-Facchin, sont avant tout basées sur l’expérience. Un thérapeute doit aussi se remettre en question, progresser, évoluer dans son approche de l’humain. L’époque où le passé familial ou sociétal était seul responsable d’un mal-être a fait long feu. Il est grand temps d’aborder la psychologie de façon plus réactive, plus constructive et finalement bien plus efficace. Un pari gagné par cette spécialiste et cette femme passionnée par la mécanique émotionnelle de ses patients et motivée par sa quête de résultats concrets et durables…

Régine ZOHAR

"S’il te plaît, aide-moi à vivre", de Jeanne Siaud-Facchin. Éditions Odile Jacob. 304 p. 21.90 €.

Extrait :
Voilà le sujet du livre : comment une nouvelle psychologie est devenue incontournable. Salvatrice. Une psychologie qui sort des ornières de l’archéologie de la souffrance pour se tourner vers une psychologie des ressources. Une psychologie qui libère du joug de l’inconscient, non pas en allant chercher ou en ressassant ce qui a pu faire effraction dans nos vies mais en explorant les arcanes secrets de nos pensées et de nos émotions les plus intimes pour retrouver un espace libéré, délivré, pour choisir ce qui nous convient vraiment. Une psychologie qui accepte que nous avons tous, en nous, les réserves de vie qui nous permettent de reprendre notre chemin. Une psychologie qui intègre avec intelligence et flexibilité tous les apports et les connaissances actuelles en neurosciences (affectives, cognitives, sociales) pour donner à chacun les moyens d’aller bien. Une psychologie qui accepte que chacun a le droit d’aller bien et que les psys en tout genre sont des passeurs de vie. Une psychologie qui s’engage et qui tient ses promesses. Le temps est venu pour cette nouvelle psychologie mature, intégrative, qui considère l’être humain dans sa globalité mais assume la nécessité de l’efficacité. Ce n’est pas une nouvelle théorie, une nouvelle école de pensée, une nouvelle idéologie mais une posture nouvelle, audacieuse, engagée. Nous sommes nombreux aujourd’hui à ressentir l’impérieuse nécessité de faire émerger cette nouvelle psychologie.
Les promesses de la nouvelle psychologie sont finalement assez simples : chaque psy est responsable de ce qu’il met en œuvre au service de son patient et s’engage avec lui. Le psy n’est plus celui qui seulement écoute, au mieux entend, mais celui qui coconstruit. Un édifice de vie. Les plans sont faits ensemble, rectifiés, ajustés ensemble. Pour construire cet édifice, certains matériaux déjà disponibles sont utilisés, d’autres sont modifiés, certains sont créés…
La promesse de la nouvelle psychologie, c’est de créer ensemble en s’appuyant sur les compétences des deux, sur les richesses des deux. Une coconstruction collaborative (c’est à la mode) et non plus la toute-puissance présupposée et parfois surjouée de l’autre. Il ne s’agit plus d’être la victime de ce qui nous arrive, de cet inconscient dictateur, mais l’acteur libre d’une vie qui à notre tour nous engage. La fin de la plainte, comme l’énonçait déjà François Roustang1. Avec cette idée un peu folle que, si le pire peut parfois s’inviter, il faut aussi et peut-être surtout s’attendre… au meilleur ! Nous ne sommes pas à l’abri du meilleur, qu’on se le dise ! Qu’on le ressente surtout !
Ce livre est né comme ça, pour ça. De ce que j’ai appris. De ce que j’ai compris. De ce que chacun m’a transmis. Je n’aurai pas pu l’écrire il y a dix ans. J’avais besoin de ce temps pour assumer que quelque chose devait vraiment changer. Aller voir un psy fait tellement peur, on ne sait pas, à l’avance, ni ce qui va se passer, ni sur qui on va « tomber ». C’est si légitime cette peur, si normal, si important de l’envelopper, l’accueillir, l’apaiser.
Chaque enfant, chaque adolescent, chaque adulte que j’ai rencontré, m’a inlassablement posé cette même question, sous des formes et des apparences détournées, m’a confrontée à ce même défi, que j’avoue avoir toujours accepté : « S’il te plaît, aide-moi à vivre. »
C’est le mouton du Petit Prince. C’est la recherche de ce qui permettra à chacun d’avancer, de se réaliser. D’être heureux ? Je ne sais pas. Le bonheur est une autre histoire. Se sentir à sa place, être fier de qui on est, de ce qu’on accomplit, pouvoir se retourner plus tard sur sa trajectoire et ne rien regretter, c’est ce qui me semble avoir la plus grande valeur.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.