Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Provence > Politique > Le Département des Bouches-du-Rhône célèbre ses agricultures à Salon les 3, 4 (...)

< >

Le Département des Bouches-du-Rhône célèbre ses agricultures à Salon les 3, 4 et 5 juin

jeudi 7 avril 2016

Les 3, 4 et 5 juin, c’est à Salon de Provence, au domaine du Merle que se déroulera le premier salon des agricultures en Provence, une manifestation qui entend mettre en valeur les producteurs du département, inviter au bien-manger, dans une ambiance festive. Une manifestation en plein air qui s’adresse à différents publics : les habitants de la région, les scolaires et les professionnels avec, pour chacun d’entre eux, un programme d’actions dédié. L’entrée est gratuite, tout comme le stationnement. Il est par ailleurs possible de se rendre sur place en utilisation les transports en commun.

JPEG - 208.9 ko
La présidente du Département, Martine Vassal, entourée des partenaires du 1er salon des agricultures (Photo Robert Poulain)

Vingt mille personnes sont attendues par les trois stars : Précieuse, chèvre du Rove, Bibi, mouton mérinos du domaine du Merle et Fangio, taureau de Camargue. Martine Vassal (LR) exprime sa fierté, sa joie, d’annoncer ce premier salon « confirmation de l’efficacité du travailler ensemble » avant de préciser que le Département, retard sur dossier métropolitain impose, s’est substitué à cette dernière « car nous ne voulions pas décaler la date, nous voulions un salon de printemps ».

« Nous sommes d’ailleurs allés à Bruxelles défendre le travail et les revendications des agriculteurs »

Puis d’affirmer qu’elle entend bien voir cette manifestation « devenir un temps fort dans le vie du département car il n’existe pas en ce domaine de manifestation d’ampleur dans le Sud, de plus, il est important de mettre en avant notre territoire ».
La Présidente décline ensuite les trois objectifs de ce salon : « Il s’agit de soutenir les producteurs qui sont dans une situation alarmante. Nous sommes d’ailleurs allé à Bruxelles défendre le travail et les revendications des agriculteurs auprès de la commission européenne et en interpellant le gouvernement. Le Département était également présent au salon de l’agriculture pour valoriser les atouts du territoire, la diversité des produits et des savoir-faire du territoire. Nous sommes également auprès de nos riziculteurs de Camargue, particulièrement menacés par la législation européenne, ce qui serait catastrophique, pour ceux qui travaillent dans ce secteur mais aussi pour l’écosystème car, sans la culture du riz l’eau salée remonterait rendant le sol aride ». Martine Vassal en vient au deuxième objectif du salon : « Mettre en valeur les produits du département qui compte 148 000 hectares de surface agricole, 4 900 exploitants et 18 000 emplois dans des secteurs tels la viticulture, l’oléiculture, les fruits et légumes et l’élevage. Au Département nous avons une cuisine intégrée, nous consommons des produits locaux, je souhaite qu’il en aille de même dans les collèges. Certes, cela a un prix mais la différence n’est pas énorme ». Le troisième objectif avancé est « de promouvoir la ruralité.

Le pays salonais couvre tous les métiers de l’agriculture »

Nicolas Isnard, maire de Salon, président du Conseil de territoire du pays Salonais rend hommage à Michel Mille, son vice-président qui a porté ce projet. Précisant : « Nous avons une légitimité à organiser ce premier salon puisque le pays salonais couvre tous les métiers de l’agriculture : du maraichage à l’arboriculture en plaine de Durance aux serristes à Berre, en passant par le foin de la Crau, les vignobles, les trufficulteurs et les vergers d’oliviers. Avec 12 AOP sur son territoire et 858 exploitants nous sommes le premier territoire employeur du département, 7 000 personnes et le 3e agricole en terme de surface ». Il en vient au Domaine du Merle où le salon doit se dérouler : « Il est au milieu des axes routiers et autoroutiers et c’est un haut lieu de la culture et de l’agriculture provençale qui accueille le siège de la Maison de la transhumance. C’est là que se trouve le plus ancien Centre français de formation des bergers. Ce Domaine a donc toutes les raisons pour accueillir ce salon que nous avons voulu comme un moment d’échange entre les producteurs et les consommateurs ».

« Une véritable fête des papilles »

Claude Rossignol, le président de la Chambre d’Agriculture rappelle le soutien du département avant de présenter le salon : « Une manifestation lors de laquelle nous mettrons à l’honneur nos médaillés du Concours général puisque nous sommes le premier département en termes de médaillés ». « On pourra, dévoile-t-il, faire ses courses au marché paysan. Les producteurs disposent de 120 stands répartis sous 35 tentes. Le public pourra ainsi apprécier la fraîcheur des produits en direct. Les petits comme les grands seront nombreux à se presser pour découvrir une ferme de plus de 1 000 animaux, plusieurs formules de restauration seront proposées avec des traiteurs, un espace pique-nique et des food trucks. Des dégustations sont également organisées avec des cuisiniers et chefs restaurateurs car nous voulons proposer une véritable fête des papilles. Le département, riche de produits de qualité reconnue, mettra en avant ses AOP-AOC et Indication Géographique Protégée. Un défilé animalier est également programmé ainsi que des démonstrations d’outils anciens et modernes utilisés dans l’agriculture. Deux fois par jour l’école des raseteurs de Saint-Rémy de Provence animera des courses à la cocarde. Le public assistera également aux démonstrations de conduite d’un troupeau de 50 moutons par des chiens de bergers. Une journée de sensibilisation et de découverte de l’agriculture pour les scolaires se déroulera alors que des animations spécifiques pour les enfants (3-8 ans) est également prévue ». Un programme dense, riche, pour tous les goûts.
Michel CAIRE

Rencontre Martine Vassal-Christian Estrosi

Martine Vassal, la présidente LR du Département a annoncé qu’elle allait bientôt rencontrer Christian Estrosi, le président LR de la Région Provence-alpes-Côte d’Azur. « La Région devient le chef de file en matière d’agriculture, nous souhaitons passer une convention avec cette institution afin de pouvoir poursuivre nos actions. Nous avons voté un budget de 10 M€ pour 2016 visant à la création, la modernisation et le développement des exploitations ; la structuration des filières et la valorisation des productions locales ; la préservation de l’espace et des ressources naturelles ; la protection des éleveurs et producteurs face aux aléas climatiques, aux risques sanitaires et aux difficultés économiques. Nous nous adaptons aux spécificités de notre territoire ce qui me conduit à penser que je devrais pouvoir facilement convaincre Christian Estrosi de nous laisser poursuivre ».
M.C.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.