Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Société > Les Docks Marseille : un succès immédiat avec 1 million de visiteurs

< >

Les Docks Marseille : un succès immédiat avec 1 million de visiteurs

dimanche 6 décembre 2015

JPEG - 142.9 ko
Une inauguration à la hauteur des lieux (Philippe Maillé)
JPEG - 117.1 ko
Les Docks inaugurés par un aréopage de personnalité des mondes économique et politique (Photo Philippe Maillé)
JPEG - 179.2 ko
D’une place.... (Photo Philippe Maillé)
JPEG - 165.2 ko
... à une autre (Photo Philippe Maillé)

Les Docks Marseille, ouverts depuis le 10 octobre, ont été officiellement inaugurés ce vendredi 4 décembre. Ils devraient fêter au cours de ce week-end leur millionième visiteurs, preuve que ce nouveau lieu de vie a su très rapidement conquérir son ou plutôt ses publics puisque différents suivant les horaires, les jours de la semaine. Inauguration donc, mais pas question d’oublier, comme l’indiquera Marc Pietri, le président du groupe Constructa « les événements barbares que nous avons connus ». Pour lui, il importe de continuer à vivre, « pour ne pas donner la victoire aux djihadistes ». Et, continuer dans la cité phocéenne est à ses yeux particulièrement important : « C’est La Marseillaise qui nous rassemble et Marseille qui nous unit ».
Emmanuel Duchange, Constructa Urban System avoue être surpris par l’accueil de la population. « Le succès des Docks Marseille a été immédiat ». Il rappelle que le site est prévu pour accueillir 60 enseignes. « Lorsque nous avons ouvert, seules 30 fonctionnaient, depuis nous avons eu une douzaine d’ouvertures, d’autres sont prévues entre février et mars. Ce sera notamment le cas de Gérald Passédat qui tient à garder le secret sur le lieu qu’il ouvrira. En fait, il ne nous reste plus que 8 boutiques à louer mais nous voulons prendre notre temps, rester dans l’exigence ».
« Les Docks, reprend Marc Pietri, sont un lieu où souffle l’esprit ». Évoque son histoire : « le rêve industriel » porté « par une ville portuaire ». Le temps passe, l’Histoire tourne des pages, « le cœur de ce site recommence à battre en 1995 ». Il ne manque pas de citer les multiples réalisations d’Euromed et revient aux Docks « Nous respectons donc les lieux, l’esprit ». Rend hommage à l’architecte Alphonso Femia et à tous ceux qui ont œuvré sur ce chantier dans un lieu occupé. Il ne manque donc pas de remercier tous ceux qui en ont accepté les contraintes. « C’est une histoire simple, poursuit-il, écrite par des hommes et des femmes simples pour des hommes et des femmes qui le sont tout autant ». Peter Reilly, directeur des investissements Europe de JP Morgan Asset Management se réjouit d’accompagner le développement de Marseille tout autant que de la qualité des travaux réalisés.
Laure-Agnès Caradec, la nouvelle présidente d’Euromed avoue « c’est pour moi un grand moment, mon baptême du feu ». Et de revenir à son tour sur l’histoire de Marseille, des Docks, évoque la révolution industrielle du 19e siècle, leur construction de1858 à 1863, puis la révolution urbaine, à partir de 1995 : « Il nous reste des défis, Euromed met le cap au Nord tout en poursuivant l’action sur l’entrée de ville, Porte d’Aix, gare Saint-Charles ». « Euromed est un accélérateur de métropole ». Guy Teissier, président de MPM et ancien président d’Euroméditerranée, rappelle les caractéristiques de ce bâtiment exceptionnel de 365m de long, comptant 52 portes, 7 étages et 4 cours intérieures. Jean-Claude Gaudin, le sénateur-maire de Marseille citera Marguerite Yourcenar : « Les villes portent les stigmates des passages du temps et les promesses d’époques futures ». Le professeur d’Histoire qu’il a été revient sur le fait que, la construction des Docks, au XIXe, avait entraîné l’expulsion de 17 000 personnes : « Ce n’est pas le maire actuel, ni ceux qui prétendent à lui succéder qui agirait de même », assène-t-il, avant de préciser : « Ce qui n’empêche pas des travaux, notamment la réhabilitation du Vieux-Port et, son ombrière aujourd’hui admirée. Tout cela c’est Gaudin, Guérini et Caselli qui l’ont voulu ».
A l’issue des discours inauguraux, le public, venu en nombre, a pris le temps d’apprécier la beauté des lieux en passant d’une place à une autre, tout en n’omettant la case shopping et restauration.
Michel CAIRE
Plus d’info : lesdocks-marseille.com

Gros plan sur le marché des Docks et Reebok

JPEG - 103.3 ko
Jérémie Depieds, Quentin Gilles, Denis Carlier et Emmanuel Duchange ont présenté le concept Reebok et le marché des Docks (Photo Philippe Maillé)

Quentin Gilles présente le pôle Reebok qui associe un magasin et une salle de sport Virtus de 1 000m² qui ouvrira le 7 décembre. « C’est un concept rare. Je suis préparateur physique depuis 15 ans, je travaille avec des sportifs de haut niveau. Nous allons décliner dans cette salle les pratiques du sportif de haut niveau adaptées à ceux qui pratiquent occasionnellement. Une salle qui sera ouverte de 8 heures à 21heures ». « Lorsque quelqu’un vient, on lui demande quel est son projet ? Combien de fois il compte venir ? A partir de là, on élabore un programme, sachant que les cours (de 5 à 10 personnes) bénéficient d’un coach », explique-t-il. La structure compte 5 entraîneurs salariés et 8 auto-entrepreneurs. « Et les gens vont découvrir qu’ils peuvent réaliser des choses dont ils ne se croyaient pas capable ». Ainsi au programme : du CrossFit, Yoga, Boxe ou encore cours Les Mills etc …. « et on sortira courir dans le quartier car nous voulons, aussi, recréer du contact », précise Quentin Gilles. Jérémie Depieds présente pour sa part le marché des Docks qui ouvrira le 11 décembre. Avec ses 12 corners sur plus de 500m², le, marché sera ouvert la semaine, de 8h à 19h, le samedi de 9h à 17h et le dimanche de 9h à 15h. « Nous nous appuyons sur des artisans et des commerçants locaux », précise-t-il. Sont ainsi annoncés Cantini Flandin pour la boucherie/ charcuterie ; Marrou pour la fromagerie, la pâtisserie et les plats cuisinés ; le Four marseillais pour les pizzas au four ; Dunk Primeur pour les fruits et légumes ; les pâtes fraîches de Dominique Frérard et l’épicerie Olivadors ; la Compagnie des Docks pour des produits d’épicerie fine ; la rôtisserie des Docks pour les poulets fermiers et le Bistrot du marché. Les produits pourront être emportés mais aussi consommés sur place. Un écailler et un fleuriste devrait rejoindre l’aventure.
M.C.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.