Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Economie > Istres : Les architectes François Fontès, Jean Nouvel, Rudy Ricciotti (...)

< >

Istres : Les architectes François Fontès, Jean Nouvel, Rudy Ricciotti rassemblés pour concevoir l’écoquartier adossé au futur Golf international

jeudi 22 février 2018

Réhabilitation de la friche industrielle de Rassuen à Istres : c’est un trio composé des architectes Jean Nouvel, Rudy Ricciotti et François Fontès, rassemblés par l’aménageur GGL groupe, qui concevra l’écoquartier et l’hôtel adossés au futur Golf international. Le maire d’Istres, François Bernardini s’est félicité de voir « ces trois architectes de renom associer leur signature à ce beau projet et à l’avenir d’Istres. »

JPEG - 198 ko
Photos DR Istres

Après Jack Nicklaus Design pour la conception du Golf, ce sont trois nouvelles signatures prestigieuses qui viennent compléter le projet d’aménagement prévu par la ville d’Istres pour réhabiliter le site où se trouve l’ancienne usine d’engrais de Rassuen.
Au terme d’une procédure de concession de travaux lancée en avril 2017, le Conseil municipal d’Istres vient d’autoriser le maire à signer le contrat d’aménagement qui prévoit à la fois la réalisation du Golf 18+9 trous dessiné par la société du champion Jack Nicklaus, et la réalisation d’un écoquartier aux abords du Golf, permettant la réhabilitation d’un site pollué par l’exploitation antérieure d’une usine d’engrais. C’est le groupement porté par GGL Groupe (OB Developpement, JPB Investissement, Hugar et GGL Aménagement) et la proposition signée par Jean Nouvel, Rudy Ricciotti et François Fontès, très fortement marquée par le souci d’intégration dans le site et l’exploitation de matériaux naturels, qui ont été choisis.

La procédure retenue par la commune lui permettra de récupérer la propriété du Golf après sa réalisation, disposant ainsi d’un équipement de renommée internationale, augmentant son offre de loisirs pour les Istréens mais aussi renforçant sa notoriété et son attractivité économique, en particulier dans le domaine aéronautique. Les exigences portées par la commune pour la résolution de la pollution du site comme pour les contraintes environnementales appliquées à la réalisation de logements à proximité ont été largement intégrées au projet, voire même dépassées avec une approche basée sur l’exploitation harmonieuse de la nature et des étangs, de matériaux et de traditions architecturales typiquement locaux et la préservation puis l’amélioration de la biodiversité.

La ville d’Istres, 45 000 habitants, qui a présenté, il y a quelques semaines son plan d’aménagement et de développement durable (PADD), connaît un phénomène combiné de desserrement des ménages et de hausse de son attractivité, nécessitant la création de logements pour répondre à la demande actuelle (+ de 80 % des créations de logements ces dernières années ont été destinées aux Istréens) et future.
Cette opération de 100 000 m², exclusivement en accession à la propriété, conforme aux orientations du plan d’aménagement et de développement durable (PADD), répondra donc aux besoins qui y ont été évalués, en complément de ceux déjà engagés par ailleurs pour accompagner tout le parcours résidentiel des habitants. Elle permettra également à la ville d’Istres de proposer une offre adaptée au développement en cours de son pôle aéronautique, dédié notamment à la nouvelle filière des dirigeables (Thalès Alenia Space y assemblera par exemple le démonstrateur de son dirigeable “Stratobus” dès septembre 2018).

Ils ont dit


François Fontès
Le développement durable c’est la capacité qu’aura l’homme à retrouver les rapports harmoniques qui constituèrent par le passé son appartenance fusionnelle à la nature.
Ce voyage se fera dans la contextualité et la modernité dans l’appartenance aux territoires et aux hommes qui les peuplent. Il nous faut retrouver « le génie du lieu » et la capacité par l’oeuvre des hommes de magnifier l’œuvre de la nature. Notre projet sera une évocation poétique du génie méditerranéen.

Jean Nouvel
Nous préférerons abandonner dans le sens du don, du legs, comme on abandonne sa fortune à la jeune génération. En insistant sur les valeurs du trésor : la topographie, les face-à-face avec l’étang traversé par son mur axial, avec les horizons, avec l’Istres historique et avec ce paysage imprégné, apprivoisé par les douceurs ondulantes du parcours de golf et la sérénité des promenades des joueurs et de leurs amis. Ainsi, le lieu s’approfondit, se complexifie pour mieux accueillir ses nouveaux plaisirs de le vivre. Mais il n’est pas loti ! Il est architecturé par une composition en rythme avec les grandes dimensions historiques et géographiques, en écho avec la ligne construite de l’étang et avec des surprises déjà intégrées comme les traces de la ville d’aujourd’hui.

Rudy Ricciotti
Récupérer, recycler, ne rien perdre… Un horizon métaphysique construit sur des étangs. Un paysage de pierre construit sur le labeur. Là seront les valeurs utiles à l’enchantement de ce nouveau paysage bâti. Récupérer et réutiliser tous les matériaux in situ. D’abord la pierre, elle porte la mémoire du travail, la vérité d’un vrai métier dans une chaîne courte de production. Son empreinte environnementale est exemplaire. Quand la pierre part à la décharge c’est un peu l’âme de la Provence que l’on martyrise.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.