Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Société > Les docks Marseille affichent leur différence

< >

Les docks Marseille affichent leur différence

lundi 24 novembre 2014

Les Docks Marseille, à la Joliette, fleurent bon l’ouverture prochaine. Les travaux sont en passe d’être achevés et, un directeur, Denis Carlier, vient d’être nommé, pour gérer ce nouvel espace de vie. Rendez-vous est donc pris avec ce lieu chargé d’histoire. « Pierre angulaire d’Euromed » les Docks Marseille se prépare à une métamorphose qui « va ouvrir ce bâtiment, de 400 mètres de long, vers l’extérieur, le rendre plus poreux avec un environnement qui a changé depuis 2013. Et, on est en train de donner de la vie au travers de 80 commerces et restaurants portés à 40% par des locaux  », explique Guillaume Tanguy, responsable projet des Docks Marseille pour le groupe Constructa. Point question d’ouvrir un énième espace commercial avec les mêmes enseignes. « Nous arrivons après, il s’agit de compléter l’offre des Terrasses du Port, locomotive du secteur, et Les Voûtes de la Major. Mettre en cohérence l’offre et donner une visibilité commerciale », précise-t-il

JPEG - 263.1 ko
Vincent Mauvage, Denis Carlier et Guillaume Tanguy (Photo P.M-C.)
JPEG - 790.9 ko
(Photo Philippe Maillé)

Démarré en juillet 2013 « les travaux de la partie Sud du bâtiment sont presque achevés et sur la partie Nord, il s’agit de finitions qui vont encore durer quelques mois », indique Guillaume Tanguy. Pas de date précise avancée quant à l’ouverture mais le printemps 2015 est un premier indice.
Sur le devenir des Docks, il décrit : « On a travaillé les espaces comme un centre-ville pas comme un centre commercial ». « La sélection des commerces, poursuit-il, s’est appuyée sur l’attente de ceux qui travaillent ici. On rend service aux 3 500 salariés répartis dans les 220 entreprises implantées sur les sept étages et les 30 000 personnes qui travaillent sur Euromed. » Et il est également question de toucher les habitants du quartier 2e et 3e arrondissements mais aussi ceux des 6e et 8e. Sans oublier les touristes. « Et la cible va s’accroître quand le centre sera mis en service », assure-t-il.

« Le chaland sera libre de déambuler, il n’y a pas de parcours défini »

Les Docks seront donc dotés d’ouvertures sur le boulevard du Littoral et la rue des Docks avec « des magasins qui seront en extérieur et une rue interne que l’on préserve mais que l’on transforme. Elle sera plus lumineuse pour faire du shopping. Le chaland sera libre de déambuler, il n’y a pas de parcours défini. Il pourra passer d’un espace à un autre  ».

« Le projet permettra la création de 400 emplois »

Trois univers seront proposés « le Port » pour échanger et découvrir les saveurs des cuisines du monde comme les nouvelles tendances de mode, de déco et de musique ; « Le Village », représentera la proximité, des services dédiés aux personnes, aux achats de tous les jours, au fitness, bien être et prêt-à-porter. Et enfin « Le marché », la convivialité et la culture. « Sur 1 200 m², on va trouver 12 corners de produits de bouche classiques occupés par des familles d’artisans depuis de 2 ou 3 générations : boucher, charcutier, primeur, torréfacteur, etc. et, 600 m² sont entièrement dédié au Bio et pour la culture une librairie. » In fine, parmi les enseignes attendue, on retrouve Scotch&Soda, Triaaangles, Frojo, Scent’Coffe, Four des navette, Color street, Bel Air, Bieh,Panasia, Lagalou, Siest’in... Le projet permettra la création de 400 emplois et un chiffre d’affaires qui oscillera entre 100 et 150 millions d’euros par an.

« Faire une destination commerciale des Docks est un vrai challenge »

La machine étant amorcée, le contenant presque prêt, c’est au directeur des Docks, fraichement nommé, Denis Carlier, de parfaire le tout. A Marseille depuis 7 ans, ancien directeur du Centre commercial Marseille La Valentine, auparavant de Nice Lingostière, Denis Carlier affiche les qualités requises, plus une, et pas des moindres puisqu’il a dans son bagage une large expérience en matière d’animation. Il devient donc le chef d’orchestre des Docks Marseille. Il assurera à la fois la coordination des différentes enseignes, la sécurité du lieu, l’organisation des animations, les actions marketing…
Vincent Mauvage, Urbi-Orbi "les allées provençales" groupe spécialisé dans la valorisation d’actifs commerciaux et dans l’expertise, rappelle : « On a rejoint Constructa qui a développé ce projet. Mais, depuis 2009, on a eu l’occasion d’échanger avec eux sur ce qu’ils souhaitent y faire. Nous avons tout de suite adhéré parce que l’architecture, le bâtiment lui-même, son histoire mérite de réfléchir à un projet différent et pas uniquement un centre commercial comme on peut le voir ailleurs. Ici c’est une offre avec des actifs, un bâtiment fermé. Marseille est une ville attachante, particulière et s’y sont développés de nombreux projets et faire une destination commerciale des docks est un vrai challenge ».
Patricia MAILLE-CAIRE
Plus d’info : Les Docks Marseille

Messages

  • Bonjour
    La découverte de cet espace magnifique ne peut que renforcer le caractère de la ville d e Marseille qui se doit d’être LA référence du "commerce à vivre" en PACA mais aussi en France !
    Déambuler ici ne peut être que captivant tant le dépaysement est total quant à l’architecture et à l’ambiance !
    L’aventure me tente et j’espère y intégrer une cellule rapidement
    Bravo pour le dynamiser encore plus avec toujours plus d’émerveillments !
    Cordialement
    Michelagelo M.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.